Billet de blog 16 janv. 2010

«Port-au-Prince est un cimetière»

Mediapart publie le témpoignage de Laënnec Hurbon, sociologue haïtien, spécialiste des religions enseignant à l’EHESS et à l’Université Quisqueya à Port-au-Prince. Il s'agit d'une lettre à Jacky Dahomay, professeur de philosophie à la Guadeloupe, qui nous l'a confiée.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

Mediapart publie le témpoignage de Laënnec Hurbon, sociologue haïtien, spécialiste des religions enseignant à l’EHESS et à l’Université Quisqueya à Port-au-Prince. Il s'agit d'une lettre à Jacky Dahomay, professeur de philosophie à la Guadeloupe, qui nous l'a confiée.

-----------------

Pleurs, cris de douleur, détresse absolue. C'est l'apocalypse. J'ai failli y passer, je survis par hasard. On ne peut raconter l'irracontable. Port-au-prince est un cimetière et tous les habitants sont dans les rues, à côté des cadavres en putréfaction. La destruction est totale. Hôpitaux, universités, écoles éffondrées, immeubles rasés, maisons encombrées de cadavres.

Il y sûrement plus de 200.000 morts. Les symboles de l'Etat n'existent plus, ils étaient déjà falots. J'ai vu sous mes yeux s'effondrer l'immeuble de la direction générale des impôts ainsi que la partie centrale du Palais national. L'Université Quisquya qu'on vient juste de bâtir est effondrée; comme de nombreues facultés et universités et écoles, souvent avec des gens sous les décombres.

Le Parlement et quatre ministères sont par terre; la cathédrale avec son archevêque; le quartier général de la police avec des policiers; le quartier général de la Minustah avec Hedi Annabi, le chef et son satff disparaissent; l'hôtel Montana avec 200 personnes dont le propriétaire et tous les gens qui s'y trouvaient.

Au moment où je t'écris (vendredi 15 janvier, heure locale, ndlr) je dois encore faire vite, et faire attention à de nouvelles secousses. Je n'ose pas te parler de tous les disparus, je suis sous le choc le plus terrible de ma vie; un autre pays est à penser. On est de nouveau à l'an zéro en Haïti. (...) On a besoin de tout.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement