La galerie des dons

Paris - La « galerie des dons » contribue à l'originalité de la cité de l'immigration. Chacun y est invité à faire part de ses remarques, de ses émotions et de ses suggestions. Son témoignage peut être filmé et diffusé à la Cité mais également l'histoire de ses ascendants ou sa façon de comprendre et de s'exprimer sur l'immigration d'aujourd'hui.

Paris - La « galerie des dons » contribue à l'originalité de la cité de l'immigration. Chacun y est invité à faire part de ses remarques, de ses émotions et de ses suggestions. Son témoignage peut être filmé et diffusé à la Cité mais également l'histoire de ses ascendants ou sa façon de comprendre et de s'exprimer sur l'immigration d'aujourd'hui.

Il est fréquent que dans les familles issues de l'immigration, des souvenirs se matérialisent par l'original du premier contrat de travail, de l'autorisation de l'ONI (Office National de l'immigration), la valise du voyage souvent clandestin, toujours précaire, lien entre avant et après, les photos du premier récépissé, voire la truelle du maçon (celle du père de Cavanna), le violon, le chapelet, «puisque tu pars en France, et comme il fait très froid dans ce pays, je te donne la couverture pour ne pas tomber malade» dit Hafsia Tei. Et elle y est, la couverture qui a tant servi.

C'est tout cela que nous trouvons dans la galerie des dons ce lieu de mémoire d'une partie des populations qui font la France. « Cette réalité de la transplantation est vraie aussi pour nous autres français depuis des générations », me disait un ami breton en visitant la Cité, me rappelant que son arrière grand-père est mort à Verdun où il ouvrait en tant que soldat des tranchées à côté des soldats portugais.

On peut associer, faire des liens entre les diverses « migrations intérieures » avec celles de l'extérieur.

Mais ce « don de la République » aux étrangers vient reconnaître comme sujets tous ceux qui ont participé à la construction de ce pays et diffuser le récit de leur histoire. L'exposition permanente du musée national s'intitule repères et permet de se confronter aux représentations que chacun se fait de l’autre. Et un certain nombre de clés de compréhension sur les conditions faites actuellement aux immigrés en France y sont exposées : les politiques de l'immigration, le travail, l'économie, les histoires de vie ...

 

Un lieu qui nous rend « moins étrangers » les uns aux autres !

 

Cité nationale de l'histoire de l'immigration, à Paris 12ème, Porte Dorée : "htpp://www.histoire-immigration.fr"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.