Le contresens de la Commission Européenne

Dans son blocage du plan de soutien français à six banques en contrepartie de crédits aux entreprises et aux particuliers, la Commission Européenne est totalement à contresens. C'est l'aide pour le sauvetage des banques qui est le plus criticable, car elle fausse la concurrence entre les banques qui ont respecté les règles de prudence et qui n'ont pas agi de façon déloyale. Le soutien aux banques saines est un soutien à l'économie, et non une distortion de concurrence. Si la Commission et son Président veulent alimenter le courant anti-européen, ils ne peuvent guère faire plus dogmatique pour donner l'impression que la commission ne sait qu'être nuisible pour exister.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.