Subprimes et responsabilité du banquier

La prudence des banquiers français dans la distribution des crédits, et en particulier des crédits immobiliers, est en tout cas partiellement liée à la jurisprudence sur la responsabilité du banquier pour violation du devoir de mise en garde du client si la charge des intérêts est excessive par rapport à ses ressources.

Dans la réflexion sur la régulation dans une économie de marché, il convient de souligner le rôle que peut avoir le pouvoir judiciaire en créant des règles prétoriennes de modération et d'équilibre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.