christophe auger
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Inside Banking

Suivi par 29 abonnés

Billet de blog 13 oct. 2008

Le jeu de taquets des banques européennes et américaines

Voici tout simplement la nouvelle carte du secteur bancaire qui est en train de se dessiner depuis quelques mois et les enseignements que l'on peut en tirer.

christophe auger
Chercheur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici tout simplement la nouvelle carte du secteur bancaire qui est en train de se dessiner depuis quelques mois et les enseignements que l'on peut en tirer.

Le classement ci-dessous est établi en fonction du nom des banques, de la performance de leurs cours de bourse depuis 1 an (au 9 octobre 2008) et d'un indicateur simple le nombre d'agences (source : rapports annuels des banques et brokers).

En rouge les mauvaises en difficultés, et en couleurs les principaux géants gagnants qui sont en train de constituer des banques européennes et internationales.

Les principales conclusions que l'on peut en tirer sont les suivantes :

Les tailles de banques en nombre d’agences entre les Etats-Unis et l’Europe de l’Ouest sont comparables mais il n'existe pas pour l'instant de grands groupes transatlantiques.

Des "vainqueurs" qui limitent la casse en bourse : BNP Paribas, HSBC, Santander, JP Morgan Chase et Wells Fargo dont les cours n’ont pas baissé de plus de 30% depuis 1 an. Ces banques sont donc probablement mieux gérées ou mieux conseillées.

Des Groupes bancaires qui réussissent leurs acquisitions et deviennent des géants paneuropéens :

- BNP Paribas (France, Italie, Belgique)

- Santander (Espagne, Royaume-Uni et Italie)

- Unicredito (Italie, Allemagne et présence en Europe de l'Est significative)

- Intesa (Italie et présence en Europe de l'Est significative)

La taille critique de la base de départ semble être située autour de 2 000 agences. Les petits pays sont donc éliminés. Les géants seront anglais, allemands, français, italiens ou espagnols.

Les allemands sont freinés dans la concentration par une organisation en caisses d’épargnes et Landesbanken mais cela les protège d'acquéreurs étrangers.

Les marchés protégés sont la France, l’Espagne et l’Allemagne. Les cibles sont rares ou trop grosses.

A l’exception d’HSBC et Barclays les banques britanniques sont balayées par la crise et sont nationalisées ou vendues. Les deux plus grosses fusionnent entre elles.

Les pays de tailles plus modestes sont fragilisés ou

Le jeu de taquets est loin d'être terminé et certains géants fragilisés pourraient aussi un jour ou l'autre chuter. Finalement les banquiers devancent les politiques dans la construction de l'Europe.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie