Vers une nationalisation du système bancaire américain?

Les estimation du besoin de liquidité du système bancaire américain vont de 700 millions de dollars et plus de 2.000 milliards de dollars. Le marché ne fait pas confiance aux banques en ce qui concerne leur bilan. Citigroup est manifestement en difficulté, au bord du démantèlement. Une prise de participation majoritaire dans Citigroup par le gouvernement alourdirait de façon dangereuse le bilan de la Réserve Fédérale, et entrainerait potentiellement la nécessité d'une nationalisation du secteur bancaire. Le Wall Street Journal évoque sur son site "La Fin de Wall Street".

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.