Défaite judiciaire du CDR

Le Consortium de réalisation (CDR) a subi une sévère défaite devant les tribunaux. Le tribunal correctionnel de Paris lui avait donné tort le 14 mai 2008. Le Crédit Lyonnais avait voulu rendre responsable de ses pertes dans le dossier Disco François Marland. François Marland est l' avocat devenu homme d’affaires et dénonciateur aux autorités américaines du rachat dans des conditions litigieuses de la compagnie d’assurance Executive life par Altus finance, alors filiale du Crédit Lyonnais.

Ni le Parquet ni lee CDR, n'ont fait appel. Le jugement est donc devenu définitif

Le Crédit Lyonnais est tout autant réprouvé devant les tribunaux correctionnels dans ces dossiers qu'il l'avait été devant le tribunal de commerce et la cour d'appel avant de l'être par le tribunal arbitral dans le dossier Adidas.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.