Les règles du capitalisme financier

Acte illicite

Est illicite un acte causant une perte à une banque qui n'est pas commis par un inspecteur des finances, ou tout le moins par un enarque. Un acte qui entraine un profit est licite, il devient immédiatement illicite dès qu'il devient perdant

Opérations fictives

Une opération fictive est une opération qui cause une perte à une banque. Si elle entraine un gain c'est une opération complexe, fruit de l'innovation financière. Dans ce cas le produit dérivé est qualifié de produit synthétique.

Trader fou

Un trader fou est un trader dont les opérations ont entrainé une perte pour la banque trop importante pour que celle-ci puisse la noyer dans l'ensemble des opérations. Si les opérations entrainent un gain pour la banque, il s'agit d'un génie de la finance qui mérite un bonus constitué par un pourcentage élevé des profits réalisés par la banque.

Opération spéculative illicite

Opération qui n'est pas qualifiée d'opération d'arbitrage et maquillée par des formules mathématiques. Une opération faite par des cadres dirigeants est une opération d'arbitrage, surtout s'ils viennent d'un cabinet ministériel.

Norme comptable

Une norme comptable sera modifiée si elle gêne les banques, surtout si la norme a été adoptée pour protéger le public et les entreprise contre les conséquences de la situation qui gêne les banques

Difficultés des entreprises

Une situation d'insolvabilité entrainera l'ouverture d'une procédure collective de l'entreprise en difficulté, sauf s'il s'agit d'un banque. Dans le cas d'une banque la norme comptable (v. norme comptable) sera modifiée de façon à ce que la banque puisse dire qu'elle n'est pas en situation d'insolvabilité. Ceci n'empêchera pas la banque d'obtenir des fonds de l'Etat.

A suivre

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.