Billet de blog 23 mars 2011

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Autocollants antinucléaires, atomes politiques

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Illustration 1
© 

Têtes de mort, squelettes et mise en bière, ça fait si longtemps que la petite propagande de rue alerte et prévient: le nucléaire tue. Dès les années soixante-dix, de gentils chevelus à la barbe fleurie, imbibés de contre-culture, un peu niais peut-être, pacifique sûrement, autocollaient sur leurs 2CV des signaux de détresse. Parfois ronds comme des cibles, alarmistes mais souvent drôles, résistants à toutes épreuves, ces autocollants se vendaient ou se distribuaient pour soutenir la cause antinucléaire.
Cette vague de vinyle avait une autre particularité, elle touchait des zones alors peu concernées par le politique. Ces autocollants surgis du terroir allaient propulser au devant de la scène un tout nouveau courant politique: l'écologie politique.
Si l'autocollant antinucléaire verse avec délice dans la dérision et l'humour, parfois il ne plaisante plus. Le mariage entre deux familles de jeunes, les babacools et les gauchistes allait produire des étincelles. En 1980 à Plogoff en Bretagne, l'aucollant soutient une guérilla de six semaines, cailloux contre blindés, jeunes des comités antinucléaires, marins pêcheurs ou retraités contre gendarmes mobiles. «Mazoutés aujourd'hui, radioactifs demain», peut-on lire un peu partout. Tiens, il y a des formules indémodables! Bilan de cette mémorable bataille, l'abandon du projet et un fest-noz géant de 50 000 personne clôture ces rassemblements de lutte, un peu comme dans les albums d'Astérix le Gaulois.
Toute cette histoire nous est contée à travers l'autocollant ainsi que trente cinq ans de lutte antinucléaire, les batailles de malvill, de Flamanville, De Goldfech ou de Mururoa... et les autres à venir.
Zvonimir Novak

----------------

Retrouvez l'article de Mediapart sur le travail de Zvonimir Novak à propos des autocollants politiques ici.

Découvrez l'exposition consacrée aux autocollants politiques jusqu'au 27 mars à Confluences, 90, Bd de Charonne, 75020 PARIS.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte