Rabourgris
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Je me souviens....

Suivi par 280 abonnés

Billet de blog 10 févr. 2021

Je me souviens de René-Victor Pilhes

René-Victor Pilhes est mort le 9 février.

Rabourgris
Retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Automne1974, je me souviens, sursitaire, je venais de rentrer d'Algérie où j'avais effectué mon service militaire au titre de la coopération. J'y avais eu des amis ariégeois que malheureusement j'ai perdus de vue, l'Ariège était ainsi entrée dans mon cœur. Par la suite, venu habiter à Toulouse, cette terre pyrénéenne s'est ajoutée au Béarn, je m'y suis un peu bouturé loin de mes racines auvergnates.

Automne 1974 donc, plein de ces amitiés je fus frappé par la bombe médiatique qui hissa sur le devant de la scène un Ariégeois baroque et flamboyant René-Victor Pilhes, les dames du Fémina avait couronné ce bâtard orgueilleux pour L'imprécateur.

Je n'ai lu et relu que ce livre de l'écrivain qui vient de mourir, dont la disparition est à peine annoncée, alors que ce livre fit grand bruit.

Automne 1974, entrant enfin dans la vie active j'effectuais un stage de formation pour mes fonctions de petit cadre de la Fonction Publique et, fait étonnant dans un milieu pas très porté vers la littérature le roman était l'objet de nombreuses conversations. C'est sans doute parce que nous étions de jeunes fonctionnaires syndicalistes, enfants de mai 1968, que nous avions été fascinés par la lecture de la chute de la filiale française d'une multinationale américaine. Nous ne nous doutions pas que la peinture acerbe des cadres du privé nous pourrions la plagier pour décrire notre hiérarchie. Roman dont le récit d'anticipation a été confirmée par l'Histoire et l'auteur passé aux oubliettes.

Pilhes fut occitan, mendésiste, chevénementiste, cégétiste, connut l'Algérie, chercha ses racines, en cela je fus son petit frère, discret. Merci à lui d'avoir porté haut un récit personnel qui m'aide à faire le mien.

Seix est son village en Ariège et je mets en lien ce bel article du blog très local du patrimoine seixois . Il en dit long sur cet écrivain dont l'oeuvre est un alliage de fiction et d'auto fiction.

http://patrimoine-seixois.fr/rene-victor-pilhes-ecrivain/

René-Victor Pilhes - Le livre qui a changé ma vie © La Grande Librairie

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française