Édition suivie par 257 abonnés

Je me souviens....

59 rédacteurs

À propos de l'édition

Un pêle-mêle de souvenirs à plusieurs voix. Non pas des tartines de nostalgie à s'en coller les doigts (d'ailleurs ce n'était pas forcément "mieux avant"), mais des clins d'œil, des pensées, l'écho

de moments passés, des bouquins lus, des musiques écoutées, des hommages à rendre, des films presque oubliés, des souvenirs de lieux disparus ou des images à partager juste pour ne pas laisser la poussière s'accumuler. Et si possible en polyphonie parce que la plus sûre façon de partager, c'est de jouer la diversité. Si cela ne s'était pas appelé "Je me Souviens", ça aurait aussi pu s'intituler "Grenier commun". Et bien sûr, toutes les générations sont bienvenues, c'est même le but du jeu... On dit souvent que regarder parfois dans le rétro permet d'aller bien plus sûrement de l'avant !

 


  • Édition Je me souviens....

    Nouvelles

    Par | 5 commentaires | 4 recommandés
    Bonjour à tous, Défi en ces temps de relatif désœuvrement : chaque jour, je posterai ci une nouvelle à lire. Je ne parlerai pas de confinement, promis ! N'hésitez pas à commenter, à donner votre avis... Un thème général : les objets. Bonne lecture !
  • Édition Je me souviens....

    Pour rien au monde…

    Par | 19 commentaires | 13 recommandés
    En écho à l’article de Faïza Zerouala « “Je n’y retournerai pour rien au monde” : la grande déprime des enseignants », un petit texte dédié à tous les enseignants que j’ai un jour lâchement abandonnés.
  • Édition Je me souviens....

    Je me souviens des spaetzles d’Annette

    Par | 27 commentaires | 23 recommandés
    Lorsque j’entendais Annette battre longuement ce que je savais être des œufs, le petit gars d’Aquitaine que j’étais se précipitait dans la cuisine pour la voir faire et chaparder un peu de pâte coulante sur le doigt avant qu’elle ne soit trop liquide. La cérémonie des spaetzles commençait.
  • Édition Je me souviens....

    De la face nord au bilboquet

    Par | 27 commentaires | 23 recommandés
    pyr11
    Cette montagne, nous ne l'avons pas vaincue, elle nous a simplement accepté sur ses flancs et nous a dit gentiment qu'en convoquant ses amis les nuages, elle pourrait facilement nous faire rouler à ses pieds. L'arrogance ici doit faire place au respect et à l'humilité. La nature se venge toujours des offenses...
  • Édition Je me souviens....

    La quête vaine du père

    Par | 21 commentaires | 14 recommandés
    J’ai quadrillé avec Agnès ce que nous pensions être le quartier de La Doucine. Nous avons questionné les ouvrières travaillant sur les plateaux de fraises dans les immenses serres. Elles n’avaient jamais entendu parler d’une famille du nom de Bontemps. La quête s’engageait mal pour retrouver, ne serait-ce qu’une trace, de ce père insaisissable. Mon père.
  • Édition Je me souviens....

    Je me souviens de ce tram

    Par | 8 commentaires | 10 recommandés
    Un tram, le plateau ardéchois sombre et lumineux, le souvenir d'un rêve
  • Édition Je me souviens....

    J’me souviens de mes balades dans Paname

    Par | 36 commentaires | 14 recommandés
    Il y a des jours comme ça où de ma province, quelques notes, une chanson et c’est tout Paris qui revient dans ma bouteille.
  • Édition Je me souviens....

    La puissance des symboles

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Pain et sel © Photographie Galitskaya Pain et sel © Photographie Galitskaya
    Seuls les francs-maçons comprennent encore la force des symboles. Pourtant, des foules peuvent se soulever si on touche à un symbole qu'elles ressentent comme profond.
  • Édition Je me souviens....

    Ma grand-mère sorcière

    Par | 63 commentaires | 22 recommandés
    On entrait chez Simone par la cour de ferme ou bien par le jardinet sur la rue. Chacun des chemins avait des petits bonheurs. Côté rue, c'était le bouton à tourner du portillon, le gravier qui sonne et peut-être par la fenêtre d'à côté les sourires des cousins qui passeraient leur tête, après celle de leur mère, brune et joyeuse.
  • Édition Je me souviens....

    Alice

    Par | 21 commentaires | 15 recommandés
     © clR © clR
    Elle est debout, habillée d’une jupe noire avec un calicot à manches courtes, et elle a sous son chapeau un grand sourire qui illumine la brassée de fleurs serrées contre son coeur. C’est Alice. En noir et blanc sur la photo.