Crasy-phone

Bon, voilà, cela fait sept jours qu’elle m’a largué la S… Après cinq ans de fidélité à toute épreuve,

 

 © olala © olala
Bon, voilà, cela fait sept jours qu’elle m’a largué la S… Après cinq ans de fidélité à toute épreuve, elle m’a abandonné, elle m’a humilié publiquement et a laissé un étranger me foutre à poil puis me trépaner, pour me retirer la cervelle dans laquelle je gardais tous ses secrets.

Remarquez,  je le sentais venir, je voyais bien que depuis quelques temps elle lorgnait ailleurs, tout en feignant l’exaspération bobo de bon ton : « il me suffit amplement, je n’ai besoin de rien d’autre, pourquoi faire ! »  Quelle hypocrite ! Elle a pris le prétexte d’une seule défaillance en cinq ans de compagnonnage,  pour me considérer définitivement comme un has been ! Une seule fois, j’ai eu un petit coup de mou en plein milieu d’une matinée de travail,  alors que j’étais chargé à bloc ; elle a cru que j’étais mort (peut-être même que ça la soulageait au fonds!) mais ça n’a duré que quelques minutes ! Une petite syncope ! Un choc électrique,  et je suis redevenu aussi vaillant qu’avant !

Elle a tout oublié de notre vie à deux, elle m’a flanqué par terre un millier de fois, et pourtant, pas un cri, je répondais toujours présent. Et puis aussi il y avait nos interminables parties de cache-cache, qu’est-ce qu’on se marrait (en fait surtout moi !), avec mon esprit caméléon, je me fondais sur la moquette de la Clio, et alors là, à moins qu’elle ne me fasse crier, elle était incapable de me trouver because sa presbytie !

Je sais elle me trouvait l’air un peu décrépi, je perdais ma chevelure argentée et mon élégance .Mais au moins je n’étais pas encombrant et puis au fond  j’étais toujours le même ! 

Voilà maintenant, elle m’a flanqué dans un tiroir sans boire ni manger, en attendant de me refiler à une association ou peut-être pire, je n’ose y penser ! Mon remplaçant est à ma place, avec son petit cul bleu. Le maquignon qui le lui a fourni, a essayé de lui fourguer, en plus de la layette, un biberon de rechange et même un  lait de toilette. Elle a refusé en ricanant, elle pensait qu’il y avait des limites à l’empapaoutage. Quelle grande naïve !  Le maquignon a juste regreffé mon cerveau dans cette grande carcasse et puis remis le cœur  en marche. C’est tout ce qui l’a fait, et du coup quand elle l' a ramené chez elle, elle a été obligée de consulter des manuels de neurologie sur internet pour savoir comment il réfléchissait ! Elle a bien mis vingt minutes pour comprendre, comment elle pouvait répondre à son appel. Ça lui a fait les pieds !

Je sais encore qu’elle pense à moi, quand elle le met contre son oreille. Elle regrette ma discrétion, ma souplesse, elle a l’impression de téléphoner avec  une plaquette de beurre. Bien fait pour elle !

 © dr et olala © dr et olala

Le maquignon lui a dit qu’elle pouvait changer de compagnon tous les dix-huit mois et tout le monde semble trouver cela normal. Mon frère jumeau a subi le même sort .Moi ça me fait pleurer ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.