Au Chat Noir...

Christel a eu l’heureuse initiative de créer cette édition à laquelle je participe avec enthousiame et un certain plaisir gustatif ! Pour me rendre au restaurant : « del Gato Negro » à Saint Jacques de Compostelle, je suis sur le bon chemin, celui de Compostelle, ici à Maussane-les-Alpilles.

Christel a eu l’heureuse initiative de créer cette édition à laquelle je participe avec enthousiame et un certain plaisir gustatif !

Pour me rendre au restaurant : « del Gato Negro » à Saint Jacques de Compostelle, je suis sur le bon chemin, celui de Compostelle, ici à Maussane-les-Alpilles.

 

ch__de_compostelle.jpg

 

C’est la voie du sud qui vient de l’Italie, traverse la région Paca, longe mon verger d’oliviers pour s’en aller vers Arles puis atteindre Saint-Jean-Pied de-Port - rien à voir avec la gastronomie - à la frontière espagnole. Les pèlerins qui s’arrêtent régulièrement pour remplir leur gourde d’eau fraîche, parfois débâter l'âne, ont encore 1800 kilomètres à parcourir pour rejoindre la cité de Saint Jacques ! Des amis plaisantent en me suggérant d’ouvrir un relais dans mon vieux mas…de leur masser les pieds, de leur faire la tambouille et de les coucher !

 

 

ane_de_compostelle_0.jpg

 

 

Le restaurant : « del Gato Negro » me rappelle des souvenirs d’une célèbre brasserie de Lausanne : « Au Chat Noir », toujours en activité depuis plus d’un siècle. Située en face de l’entrée des artistes du Théâtre Municipal, elle eut ses heures de gloire dans les années soixante. Nous la fréquentions avec une bande de copains à la sortie des bureaux, à l’apéro du soir, moment où les comédiens et les artistes de Paris se restauraient avant d’entrer en scène. A cette époque-là, les tournées « Georges Herbert et les galas Karsenty " présentaient les pièces de théâtre jouées à Paris, la saison précédente. C’est ainsi que nous avons côtoyé les plus illustres gloires du tout Paris ! Quelle idée de dîner à 19 heures avant le spectacle ? Tout simplement parce que les restos helvètes bouclaient leur cuisine à 21 heures !

 

Le plat vedette n’était autre que les coquilles St Jacques servies avec des copeaux de jambon de Bayonne !

 

 

stjacques_0.jpg

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.