Une pétition qui va gêner au PS

Selon les statuts du PS, une demande signée par au moins 15% des adhérents sur une question permet de saisir le conseil national aux fins d'organiser une consultation directe des adhérents sur ladite question. Un article dont viennent de se saisir les initiateurs d'une pétition contre le cumul des mandats des parlementaires, dont l'adresse du site "pour le mandat unique" commence à circuler sur internet.

 

Dans le contexte particulier de préparation du congrès de Reims, la démarche est moins anecdotique qu'il n'y paraît.

En premier lieu, elle sera difficile à être balayée d'un revers de main dans un contexte de concurrence entre courants et sous-courants, qui ne voudront sans doute pas donner l'impression de refuser la "voix des militants".

En second lieu, c'est un pavé évident dans la mare de Hollande, grand cumulard d'ailleurs nomément visé dans l'appel, qui est en train de remettre en route sa bonne vieille stratégie de l'édredon basée sur les grands élus qui souhaitent surtout que rien ne bouge.

Enfin, elle risque de rencontrer un succès certain chez les militants dans une période de mobilisation interne particulière due au congrés, et aprés des séquences électorales récentes qui ont encore montré combien le premier souci de nombre d'élus et de maitriser le maximum de mandats.

 

A suivre...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.