Le Prix du livre Mediapart est attribué à…

Ici, le Bar 138, Faubourg-Saint-Antoine, à l'heure du petit noir et des croissants pur beurre, où chaque lundi Didier Porte enregistre son billet d'humeur.

Ici, le Bar 138, Faubourg-Saint-Antoine, à l'heure du petit noir et des croissants pur beurre, où chaque lundi Didier Porte enregistre son billet d'humeur.

 

Nous profitons de cette réunion hebdomadaire et de la présence d’un nombreux public, des visages connus parmi lesquels nous reconnaissons Jean-Luc Hess, Philippe Val, pour attribuer à main levée le Prix du Livre Mediapart.

 

Le temps presse, il s’agit de prendre de vitesse les jurés du Goncourt qui comme chacun sait se réunissent chez Drouant vers midi.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au dehors, une nuée de journalistes et de photographes battent la semelle, piétinant d’impatience avant de rejoindre la place Gaillon.

A l’unanimité, moins quelques voix éparses, le Prix du Livre Mediapart est attribué ex-æquo aux deux ouvrages qui ont fait la une des médias depuis quelques semaines :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un personnage ambigü se présente sous le pseudo de Guano, sans doute l’amalgame de Guéant-Gaino. Il proteste vivement contre la décision de ce jury populaire et éminemment démocratique et quitte le café sous la huée des personnes présentes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.