Billet de blog 31 mars 2010

1942-1944, la Cimade et les enfants cachés

La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Crée en 1939, La Cimade entre dans les camps d'internement des « indésirables » du régime de Vichy dès 1940. Là, elle tente d'apporter un soutien matériel et spirituel aux populations internées. Très vite, elle obtient l'autorisation des autorités administratives pour dresser des listes d'exemptions et faire sortir des camps les enfants, les vieillards et parfois les femmes. Elle s'engage alors à les accueillir dans des centres d'hébergement ouverts pour l'occasion, à Marseille, dans le Tarn, près de Tarascon ou encore au Chambon-sur-Lignon. C'est dans ce petit hameau de Haute-Loire, situé à une soixantaine de kilomètres de Saint Etienne que La Cimade accueillit de nombreux enfants menacés de déportation.

Sous couvert de cet hébergement « autorisé» par Vichy, La Cimade accueillit et cacha aussi dans la pension du Coteau Fleuri, de nombreux juifs cherchant à fuir vers la Suisse. Mais l'action de La Cimade n'était pas isolée. Le Chambon-sur-Lignon et plus largement le plateau Vivarais-Lignon est d'ailleurs resté célèbre pour la dimension collective de la solidarité créée lors de la Seconde Guerre Mondiale. Certains parlèrent ainsi de la « colline aux mille enfants». Suite à l'appel des pasteurs, des centaines voire des milliers d'enfants juifs furent accueillis et cachés dans les fermes du plateau.

A partir de 1942, face à la menace grandissante de rafles, La Cimade avec les habitants du plateau, les pasteurs et différentes oeuvres, établirent un plan d'évacuation au cas où la Gestapo viendrait chercher les pensionnaires du Coteau Fleuri et des maisons voisines. L'emplacement de la maison du Coteau, au milieu du bois et dominant les chemins alentour permettait de voir arriver les gendarmes ou la Gestapo et un système de guet fut mis en place. Quand venait l’alerte, les pensionnaires disparaissaient dans les bois et les fermes des environs en empruntant notamment un ancien souterrain refuge des huguenots. Aucun des pensionnaires du Coteau ne fut pris. Par contre, une maison voisine, la maison des Roches fut entièrement raflée par la Gestapo en 1943 et dix neuf jeunes hommes furent arrêtés et déportés. Malgré cet événement tragique, presque tous les enfants cachés et accueillis sur le Plateau ont été sauvés.

Extrait des carnets de Violette Mouchon, Secrétaire générale de La Cimade, 1940-1944- archives de La Cimade

> Ecoutez le témoignage de Monique Chaurand, équipière de La Cimade au Coteau Fleuri en 1942

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon