Billet de blog 22 juil. 2016

Jacques Tessier
Animateur du collectif un-polar
Abonné·e de Mediapart

Relations père-fils et voyage initiatique :«Dans les pas du fils» de Denis Labayle

Manquerait-il à l’Occident un rite de passage à l’âge adulte, comme en connaissent plusieurs peuples du monde et tout particulièrement quelques tribus chamaniques ? C’est en tout cas la conviction de Renaud qui, regardant avec consternation l’évolution de Tom, son ado de fils, ne peut que prendre acte du désastre que constitue (selon lui) l’éducation de celui-ci.

Jacques Tessier
Animateur du collectif un-polar
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Entre eux, le moindre mot ou la plus petite remarque peuvent être source de conflit : ils sont deux écorchés vifs qui rivalisent de violence verbale et sont toujours à deux doigts de la violence physique.

Que reste-t-il à faire pour redresser la barre quand plus rien n’a marché, quand toutes les structures éducatives officielles semblent impuissantes à donner à un jeune homme de dix-sept ans des repères stables, des objectifs à atteindre, quand celui-ci ne parvient pas à décider ce qu’il veut faire de sa vie ? 

Renaud, qui a déjà effectué un long voyage solitaire en Sibérie et en Mongolie va proposer à Tom un voyage initiatique de trois mois au Kirghizstan, « un pays de steppes et de montagnes où une grande partie de la population vit en semi-nomade ». Défi supplémentaire : puisqu’aucun des deux n’a l’expérience de l’équitation, ils voyageront à cheval dans les immenses steppes d’Asie centrale, sur les traces des caravanes de la route de la soie.

Comme il était prévisible, cette aventure va durablement marquer les deux protagonistes. Renaud et Tom racontent, en alternance de chapitres, ce qu’ils ont vécu ; comment les difficultés rencontrées (avec des situations qui frôlent parfois le drame), et surmontées plus ou moins bien, ont peu à peu modifié leur relation et leur perception de l’autre.

Ce livre est le récit de ce périple agité, tumultueux, riche en aventures diverses. Il est aussi le témoin de l’évolution des deux personnages, aussi bien dans leurs liens affectifs que dans leur rapport au monde. L’écrivain Denis Labayle, auteur du remarquable Noirs en blanc, a choisi pour l’écrire d’alterner les deux voix, celle du fils et celle du père, sans privilégier l’un par rapport à l’autre, sans complaisance ni dénigrement. Au début de l’histoire, nous avons d’un côté la conviction qui est celle de Renaud que sa plus grande expérience de la vie lui donne raison face à son fils, nous voyons son autoritarisme sans compréhension, son manque d’écoute et d’empathie, ses contradictions entre ses discours et ses actes, tout cela tempéré par sa volonté de donner à Tom toutes ses chances et de sauver leur relation... De l’autre côté, celui du fils, ce sont des réactions violentes et excessives, aveuglé qu’il est par ses relations conflictuelles avec ses parents qui prennent le pas sur tout le reste, y compris la construction positive de sa propre identité et sa projection dans l’avenir.

Si ce livre parle de l’éducation, il s’agit d’une éducation réciproque. La vie quotidienne avec les chevaux, qui vont être pendant trois mois leurs compagnons, leurs seuls moyens de transport dans une nature qui sera parfois hostile va être un élément central dans l’aventure. Il faut veiller sur eux, les apprivoiser, des rapports affectifs se créent mais peuvent aussi se dénouer si l’on n’y prend pas garde. Dans ce domaine où chacun des deux a une expérience identique et minimale (un stage d’initiation quelques jours avant leur départ pour le Kirghizstan), le père et le fils sont à égalité. Si Tom, au début de l’aventure, rechigne et traîne des pieds, il va se révéler et montrer qu’il peut être celui qui maitrise le mieux certaines situations difficiles. Renaud était parti avec l’idée qu’il allait être l’initiateur de son fils dans ce voyage. Il va finalement comprendre et admettre sa part de responsabilité dans l’état de leur relation, et c’est lui qui finira par mettre ses pas dans les pas de son fils. Cette éducation réciproque qui se tisse à travers cette expérience commune nous montre comment, quel que soit notre âge, la vie peut nous apporter quelque chose de nouveau sur les autres et sur nous-mêmes si nous gardons un esprit ouvert et conservons notre désir d’apprendre.

Denis Labayle nous propose là un livre passionnant, qui se lit comme un roman, sans aucun didactisme, une aventure humaine qui ne cherche pas à enjoliver ou à magnifier, mais qui donne à voir toutes les difficultés de l’expérience. Un stimulant pour la réflexion de tous ceux qui se heurtent aux difficultés de la relation parents-enfants. Il semble qu’ils sont nombreux !

Dans les pas du fils
Denis Labayle (avec Renaud et Tom François)
Editions Keros (2016)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités