Port de mer au soleil couchant (Le Lorrain)

Port de mer au soleil couchant (Le Lorrain) par Pierre Oscar Lévy © Laure Taille

 

Les histoires que Claude Gellée dit Le Lorrain peignit sont pour la plupart restées énigmatiques. En art, n'est-ce pas le nombre d'interprétations qui suggère le chef d'œuvre ? Le plus beau compliment que l'on puisse faire à ma musique est de raconter ce qu'elle évoque à son auditeur sans que j'y ai moi-même pensé. Souvent innommable, elle serait mieux qualifiée par les termes "à propos" ou évocatrice. On s'y perdrait à chercher dans quel style la ranger, car son origine est éminemment cinématographique. Ainsi toutes les influences ou références sont acceptées et même souhaitées tant leur traitement m'est personnel avec toujours à l'esprit que peu importe que la forme soit nouvelle ou ancienne si elle est appropriée.

Le début du son peut paraître étrange, mais il est justifié par le fait que le film a été conçu pour être joué en boucle comme tous les autres tableaux de la série. La partition est traitée comme un petit court-métrage qui s'étale dans le temps en un mouvement circulaire. Si le violoncelle Vincent Segal en rappelle l'époque, la contrebasse d'Olivier Koechlin est utilisée pour figurer voiles, poulies et cordages. Je l'avais enregistrée à l'origine pour la sonorisation du Manteau d'Étienne Martin, commande du Centre Pompidou. J'ai ajouté quelques bruitages pointant le ciel ou la mer. Pierre Oscar Lévy voyait dans ce film un exemple caractéristique de la collection Révélations.

Voilà, c'est terminé. C'est le 23ème et dernier film de la collection que je commente et mets en ligne. Si vous voyagez en Asie, nos films sont actuellement exposés à Séoul en Corée jusqu'au 22 septembre 2013 au fameux Hangaram Museum, Seoul Arts Center.

Scénario et réalisation - Pierre Oscar Lévy
Direction artistique - Jean-Jacques Birgé
Musique - Jean-Jacques Birgé et Vincent Segal, avec la participation de Olivier Koechlin
Assistante - Sonia Cruchon
Conseil historique - Luis Belhaouari
Post-production - Snarx-Fx
Production déléguée - Dominique Playoust, Pixo Facto
Droits photo © RMN / Gérard Blot
À l'origine, le film produit par Samsung Electronics France fut conçu pour être joué en boucle dans le cadre de "Révélations, une odyssée numérique dans la peinture".
Exposé au Petit Palais en septembre-octobre 2010.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.