Poèmes

Catharsis…

                                                    Élève de ma vie

 

Je suis l’élève de ma vie

je ne suis Maître de personne si ce n’est de moi-même les jours de vent arrière

je suis l’élève de mes amours

et l’esclave complaisant de moi-même les jours de vent de travers

Un jour je mourrai novice d’une vie qui m’a tout dit et rien

rien que ce que j’ai pu entendre de vos lèvres de lumière

femmes qui avez sillonné ma Terre

et grandi mon âme de vos mots magiques et de vos mains runiques

Je suis l’élève de ma vie

mon seul bien

 

                                                            Artémis

 

Cette douceur tourmentée

qui pétille

                au fond des yeux

cette beauté qui a mûri

aux feux

  de la vie

cette vie ésotérique

profondément

                      égratignée

cette voix veloutée

aux accents

                   de vérité

et ce cœur éprouvé

d’avoir été

                 égaré

l’amour existe

aussi libre

                que l’air

que nous respirons ce n’est pas un mythe éculé

la nature est immense il suffit de se baisser pour

ramasser la vie en bouquets de fragrances veloutées

Artémis est sur le sentier des jours nouveaux

elle peut chasser le passé en souriant aux lendemains

Apollon pourquoi m’as-tu autant blessé ?

 

                                                              Te Deum reconnaissant

 

Sens-tu la fin qui nous enveloppe de son odeur de feuilles mortes

nos chemins s’éloignent

je ne peux plus suivre le tien

automne après automne

l’amour trop monotone

doucement s’est essoufflé

je t’ai aimée tu m’as tant donné

avec ta volubile générosité

nos chemins s’éloignent

reste la reconnaissance et la tendresse pour ce que nous avons été

la vie est un renouvellement incessant ressourcement de nos élans

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.