Poèmes en prose

De l'amour, de l'amour, encore et toujours de l'amour ! Essentiel par les temps qui courent.

Cet amour

Elle est cet amour qui m’est donné sur la crête de mes jours. Âme délicate, à la fois fragile et forte. D’une force sensible et lumineuse. Tu ne me dois rien. Tu te dois tout à toi-même. Tout ce qui est en accord avec ton être suprême. Tu ne me dois rien. Je suis sur ton chemin de bohème une étoile au firmament de ton humanité.

Elle est cet amour qui me donnait par les Déesses du Bonheur incarné. Cœur frêle et libre à la fois. D’une liberté réjouissante et touchante. Tu ne me dois rien. Tu ne me dois vraiment rien. Tu dois tout à toi-même. À tout ce qui est en accord avec ce qui est tien, ce qui est toi, ce qui est ta foi. Ta Vie. Tu ne me dois rien qu’un sourire au petit matin. Et encore.

Elle est. Et je suis. Nous sommes sur ce chemin qui nous a conquis. Nous sommes et nous allons. Nous allons vers qui nous sommes. Subjugués par la beauté des corps de chair et de soie, de vie et de voie. Tu es belle du plus profond de ton être. Avec ce rayonnement qui génère de la joie. Les yeux brillants d’un regard plein d’émois. Je suis serein. Tu ne me dois rien. Je te dois tant.

Entends-tu le temps qui s’esclaffe en nous voyant main dans la main ? Demain c’est demain. Tu ne me dois rien. J’ai tout avec cet amour qui nous nourrit. J’ai bien plus que je ne pouvais en espérer. Ne pas être heureux serait un péché. Je suis heureux à en cueillir les étoiles.

 

Elle

Son corps, son sexe. Son cœur, ses mains. Ses yeux, sa bouche. Ses seins, ses fesses. Sa chatte, son chien. Sa beauté, sa féminité. Sa légèreté, sa liberté. Son être, son charme. Et moi…

Séduction quand tu me tiens. Elle est, je suis. Que sommes-nous ? Qui sommes-nous sur ce chemin qui nous a happés un beau matin ou un bel après-midi d’automne bien entamé ? Qui sommes-nous au creux de cette nos mains que le Destin a saisies d’un coup de reins ? Séduction quand tu me tiens.

Elle est ici, elle est ailleurs. Elle est partout, elle est nulle part. Elle est tout, elle est temps. Je n’ai qu’une envie : la poser dans mon cœur. Je suis séduit, je suis ravi. Kidnapping amoureux sur un écran fougueux. Je n’ai vu qu’elle, si loin et si proche. Quand l’amour vous surprend, il faut oser le suivre afin de trouver le bonheur dans les pages de son livre. Je suis ivre. D’elle ! Je suis Vivant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.