Marcel Nuss
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

La poésie et la vie

Suivi par 73 abonnés

Billet de blog 14 juil. 2020

Deux poèmes

Il n'y a pas d'âge pour vivre et aimer ...

Marcel Nuss
Écrivain-consultant-formateur-conférencier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                                                                Vieillir

« Mais vieillir… ô vieillir. » J’étais trop jeune, Jacques, trop fougueux, trop pétri de vie et d’envies, pour pénétrer le sens de tes mots – maux ? –, pour entendre. J’avais alors la tête aux Marquises – mes Marquises à moi. Chacun ses rêves, ses possibles. Je débordais d’énergie, de sève insolente.

Mais vieillir qu’est-ce qui m’a pris ?

Et pourtant c’est aussi la vie. C’est encore la vie.

Au ralenti. Vivre au ralenti en vieillissant irrémédiablement.

Avec le joug des ans et les souvenirs des folies d’antan qui s’éloignent, qui s’éloignent insensiblement.

Cédant la place à un corps aux balbutiements redondants. Enchaînement de bégaiements d’organes, de symphonies pathétiques, de déraillements physiologiques. Même l’énergie est devenue atonique. Elle si atomique… avant.

Ouvrard, sors de ce corps ! « Ah mon Dieu qu’c’est important d’être bien portant ». Certes mais…

La vie n’est pas une partie de plaisir tout le temps, même si elle est remplie de fredaines profusément.

C’est comme les appareils ménagers, un corps, tout se détraque en même temps.

Mais, après la pluie, le beau temps. Ou une accalmie de temps en temps, avec ardeur. Ardeur !

En attendant, je me liquéfie organiquement. Je titube mon allant d’antan, mon entrain exubérant.

Je me souviens, avant je courais devant. Je cours derrière dorénavant. Derrière quoi ? Maman !

Sois grand maintenant, avec l’âge faut voir la vie autrement, dirait-elle sûrement.

La sagesse vient en vieillissant. Sinon la sénilité t’attend au tournant.

Vieillir n’est rien qu’un bain d’humilité et de modestie en souriant. Au soleil, à l’amour, à la vie qui vit encore, au présent, à la nature, à l’instant, à l’amour toujours, et au temps qui chemine doucement.

Vieillir et vivre. Réduire la voilure, ça s’apprend. J’apprends donc. Laborieusement. Mais j’apprends.

À vieillir, reconnaissant de ce que j’ai vécu et de ce que je vis à chaque moment.

S’adapter, encore et toujours s’adapter. Je suis Sisyphe et Diogène.

J’apprends continûment. À remettre sur l’ouvrage ma vie en partage.

Ralentissement. Introspection existentielle dans cette vie qui me respire et m’aspire passionnément.

Renoncements. Aller dans le sens du vent, loin d’avant. D’avant quoi ?

Apaisement. Sérénité.

Éternité.
Je vieillis et je vis.

Je marche intérieurement. Et.

Je rêve encore entre vos bras.

Vos bras aimants.

                                                                                Attirance

Pas un brin de vent. Claudiquant, les vieux amants, toujours ardents, toujours amants, avancent sous l’auvent du temps. L’amour n’a pas d’âge, le désir guère davantage, uniquement le temps prend des rides.

Pas un brin de vent. Rien que l’amour les accompagne tendrement. Rien que l’amour. Et le silence chantant alentour. Et leur complicité d’amants. Ils s’aiment depuis si longtemps. Si longtemps, qu’ils en ont oublié quand. N’est-ce pas l’apanage de l’amour finalement ? Oublier l’horloge du temps.

Pas un brin de vent. L’horizon brasille joyeusement. Ils baguenaudent à l’ombre des arbres, dans un semblant de fraîcheur, mais pas de sentiments. Seuls, on entend leurs regards. Troublants de plus en plus leur flânerie d’amants.

Pas un brin de vent. Si ce n’est le souffle sortant de leurs bouches imperceptiblement. Les sourires sont soudain ludiques. Près d’un chêne accueillant, bien plus vieux que les vieux amants réunis. Leurs corps s’accroupissent en s’appuyant sur son tronc rassurant. Et se laissent glisser lentement. Après, ils sont amants, simplement et fougueusement amants. Avec des gestes tellement enveloppants, et cette connaissance de l’autre qui naît au fil du temps. Tout repose sur le temps et le tant.

Pas un brin de vent. Connaissez-vous des amants raisonnables ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart