Deux poèmes

Un poème : De la musique avant toute chose, Et pour cela préfère l’Impair Plus vague et plus soluble dans l’air Sans rien en lui qui pèse ou qui pose. Verlaine (1844-1896), Jadis et naguère, « Art poétique »

 

Incandescence

 

Ce ciel sanguinolent qui embrase

l’horizon d’un éblouissement du cœur

beauté saisissante surgi de l’aube

La vie est belle pourquoi la tuer ?

 

Peinture

 

De l’origine du monde à la fin des temps

le plaisir inonde leurs sentiments

attraction charnelle gravitation sensuelle

il est des big-bang peu conventionnels

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.