esther heboyan
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

La poésie et la vie

Suivi par 68 abonnés

Billet de blog 23 déc. 2021

Approcher Vénus, la poésie vivante d'Odile Lefranc

Pas à pas, souffle après souffle, Odile Lefranc part à la recherche de « diamants nocturnes », de « joue contre ciel », de « soupirs étourdis », d’« une ligne de vie. »

esther heboyan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Approcher Vénus, la poésie vivante d’Odile Lefranc

Pas à pas, souffle après souffle, Odile Lefranc part à la recherche de « diamants nocturnes », de « joue contre ciel », de « soupirs étourdis », d’ « une ligne de vie. » Entre terre et galaxies, entre le temps néolithique et le futur proche, entre les étreintes et la douleur, il est question d’approcher Vénus, déesse de l’amour dans la mythologie romaine et planète jumelle de la Terre. Le voyage, qui se révèle tantôt symbolique tantôt charnel, devient une quête du moi dans les bras de l’autre, de l’autre entre les jambes du moi. Chaque créature a son miroir, chaque élément son écho, chaque instant son prolongement.

Ainsi, on passe d’un poème à l’autre. Odile Lefranc nous donne à palper l’insouciance en foulant l’herbe tendre, en séparant les pétales d’une marguerite. Cependant, le vertige est là, en arabesques aux bords du ravin, aux confins du défi, au seuil des hiéroglyphes. Le recueil se déploie en trois parties : « Souffle », « Plume », « Vénus », en fait, trois longs poèmes évoquant respectivement la genèse du désir, le retour à son orient intérieur et l’exaltation de l’amour physique. À l’intérieur de chaque partie, les poèmes sans titre enivrent et délivrent délicatement la poétesse. L’univers se dessine de délices et d’incandescences.

Odile Lefranc présente sa poésie : « Approcher Vénus est le fruit d’un long travail de maturation de mes poèmes écrits et réécrits au cours de ces quinze dernières années sur le désir féminin, de son éclosion jusqu’à son déploiement. Je n’étais pas dans une démarche de publication jusqu’à ce que je rencontre la dessinatrice Isabelle Pistono. J’ai vu dans ses dessins un univers partagé et l’idée nous est venue de faire un livre. »

Ainsi, de l’écriture aux aguets des « silences obtus », du « chant d’un asphodèle », des « rêves des lagunes », on passe vers les illustrations d’Isabelle Pistono, méticuleusement, amoureusement réalisées à l’encre de Chine et à la loupe, avec un rapidographe de 0,1mm. Le végétal s’y métamorphose en une inconsistance obsédante. L’artiste propose des motifs miniatures qui libèrent des sinuosités foisonnantes. Des vestiges de rêves susurrés en aparté. Des instants de vie ramassés en écrins.

Le lancement de l’ouvrage a eu lieu à l’EAP (École d’Arts Plastiques), rue de Seine à Paris, le 14 décembre. Et là, le texte est devenu performance grâce à la comédienne Ji Su Jeong qu’Odile Lefranc avait remarquée sur la scène de la Comédie-Française. De sa voix magistrale, de ses gestes diaphanes, Ji Su Jeong a fait sienne l’humeur tantôt ordonnée tantôt fantasque d’Odile Lefranc.

Approcher Vénus a également inspiré le compositeur de musique contemporaine Jean-Claude Wolff : « Ces textes d’un sentiment plutôt élégiaque, proches d’une intimité tranquille avec la nature m’ont paru appeler une ligne mélodique claire et sensible, parfois incantatoire, soutenue par des notes ou des accords de piano calmes, souvent légers, explorant selon les différentes tessitures de l’instrument. » Un concert a suivi le 15 décembre.

Odile Lefranc, qui a écrit Clémence la Victorieuse pour le théâtre, vient d’achever son premier roman Le Lac au miroir.

 Esther Heboyan, 23/12/2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française