Son blog
36 abonnés Le blog de esther heboyan
Ses éditions
1 / 3
Voir tous
  • Toni Morrison -- les mots ont aussi leur Histoire

    Par
    Toni Morrison et le tweet ou pas tweet de Muriel Pénicaud : les mots ont aussi leur Histoire. Tweet maladroit de la Ministre du Travail. Car tout de même écrire en 2019 « Grâce à elle, les noirs ont enfin pu entrer par la grande porte dans la littérature. » fait preuve d’une naïveté déroutante.
  • Privilèges de Rugy - un «trait culturel»?

    Par
    « Ça doit être culturel. » Voici ce qu’on a lu et entendu à propos de l’affaire de Rugy, ex-ministre en écologie. Et depuis quand le culturel est-il devenu un argument philosophico-juridique?
  • The Dead Don't Die de Jim Jarmusch, balade en zombie land

    Par
    Les fans de cinéma gore sauront se délecter d’attaques sauvages perpétrées par les morts-vivants surgissant de leur tombe à Centerville, une bourgade qui n’a pas de centre sauf la pleine lune effroyablement prégnante au-dessus d’elle, une bourgade paumée, décentrée de l’Amérique, où Cleveland dans l’Ohio (ce Midwest provincial d’où est originaire Jarmusch) fait figure de ville branchée.
  • Décès de l'écrivain britannique Moris Farhi -- Un jour, le monde sera réparé

    Par
    Moris Farhi, Paris, 2016 © E. Heboyan Moris Farhi, Paris, 2016 © E. Heboyan
    Moris Farhi, auteur de Jeunes Turcs, Les Enfants du Romanestan, Cantates des deux continents, est décédé à Brighton le 5 mars 2019. Vice-président du PEN Club Anglais pendant de nombreuses années, défenseur acharné de la liberté d’expression, il n'a eu cesse de militer en faveur des écrivains emprisonnés.
  • Vilaine fille d'Ayce Kartal ou l'enfance volée au pays des tartines à la tomate

    Par
    L’enfance volée, violée, vampirisée d’une fillette de huit ans, une histoire vraie, vile et avilissante comme tant d’histoires de la vie, est le thème de Vilaine fille (Kötü Kız en turc), court-métrage d’animation réalisé par Ayce Kartal en lice pour les César 2019 après avoir reçu le Grand Prix au Festival de Clermont-Ferrand en 2018. Un coup de maître sur un sujet toujours tabou.
Voir tous
  • Édition Des livres à la mer

    Un jour, un livre - Narayama de Shichirô Fukazawa

    Par
    Un conte cruel qui a pour cadre une région montagneuse au centre du Japon. Chaque famille compte ses bouches à nourrir et les vieillards atteignant leur soixante-dixième année sont destinés à faire le pèlerinage de Narayama, la montagne aux chênes, pour se laisser mourir de faim et de froid.
  • Édition Des livres à la mer

    Un jour, un livre - «Baya» d'Aziz Chouaki

    Par
    Baya, rhapsodie algéroise (1989, réédition Bleu autour 2018), le premier roman d’Aziz Chouaki, donne la parole à une Algéroise de 58 ans qui se remémore sa vie, ses désirs, amours, colères et frustrations, tout en évoquant, par touches à la fois vives et naïves, l’histoire de son pays entre les décennies 1940 et 1960.
  • Édition Espaces et écritures

    Le Japon comme on ne l'imagine pas (3) -- Au commencement était Golden Gai

    Par
    Golden Gai désigne un lacis de ruelles à Kabukichô/Kabuki-chô (où un théâtre kabuki n’a jamais vu le jour), ce quartier malfamé néanmoins très fréquenté qui s’anime la nuit de néons et de bruits, de flâneurs et de rabatteurs, de faux soleils et de pénombres supposément exquises.
  • Édition Gare du Nord

    Gare du Nord -- Bonga Kwenda, de musiques et d'exils

    Par
    C’est ainsi que l’on imagine les hommes. En faiseurs d’énigmes. L’homme qui m’a parlé a un rôle dominant. Quelqu’un lui descend le gros sac en cuir d’où il extrait une belle pomme rouge qu’il va croquer. À un moment, ils se sont tous levés et ont quitté le wagon. ... Je voudrais leur dire que sur cette ligne la SNCF a depuis longtemps supprimé le bar aux non-délices.
  • Édition Gare du Nord

    Gare du Nord, mars 2016

    Par
    La Gare du Nord entre six heures cinquante-cinq et sept heures quatre. Les rues et les bouches du métro sont encore vides. Quelques voyageurs et travailleurs se déplacent d’un pas décidé. Dans la porte d’une pizzeria, un SDF, un gueux pour lequel Victor Hugo aurait écrit une protestation, un fou dont Shakespeare aurait fait son Roi Lear, remue son corps au sortir de la nuit froide.