Castor, Pollux et les Pould’Ô (1/7) – Les paniers aux oeufs d’or

Premier épisode de la saga des Pould'Ô, ou la grande déception des petits épargnants.

Premier épisode de la saga des Pould'Ô, ou la grande déception des petits épargnants.

Castor n'était pas accoutumé à des techniques aussi ampoulées. « Comment fabriquerez-vous ces paniers ? », s'enquit-il auprès de Pollux.Castor.jpg

Pollux.jpgLequel ne se fit pas prier : « Tout d'abord j'y mettrai une bonne quantité d'œufs, disons une douzaine, d'une grande diversité de tailles et de provenances. Ensuite, je les choisirai très soigneusement afin qu'ils inspirent respect et confiance : des œufs de poule bien sûr, mais aussi de caille, de pigeon, de cane, d'aigle, de pintade, de rouge-gorge, d'esturgeon, de caïman, de tortue, de foulque des Mascareignes (pour l'exotisme) et d'ornithorynque (trop méconnus). Pas d'œufs de colibri (trop petits), ni d'autruche (trop gros), ni bien sûr d'étourneau ...

etourneau.jpgLe modèle mis au point, je pourrai le dupliquer à volonté : deux, trois, quatre, cinq et peut-être six fois, même. Nous aurons alors beau jeu de les faire miroiter à nos Étourneaux, en les parant de force ornements et paillettes. Nous n'aurons nulle peine à les faire saliver à la vue de pareilles merveilles. Nous expliquerons que nous les mirerons, à intervalles réguliers et demanderons pour chacun des paniers cent-cinquante brindilles (ni trop, pour ne pas décourager ; ni trop peu, pour inspirer confiance) et nous promettrons d'en rendre trois cents à terme, au moins, sauf si ... ».

« Vous ne m'aviez pas parlé d'une condition », s'étonna Castor. « J'y reviendrai plus tard » répliqua Pollux, sans davantage s'étendre pour l'heure !

Castor n'insista pas, se doutant bien que là se nichait le secret de sa réussite future. Et il n'eut qu'à s'en louer : lorsque la bise fut venue, l'exception prévue par Pollux s'étant réalisée, les Étourneaux ne reçurent en retour que les seules brindilles qu'ils avaient déposées, et encore, amoindries de quelques copeaux.

Sur les marchés, les volaillers se félicitaient que le cours de l'œuf, un temps chahuté, ait retrouvé son lustre d'antan. Et, à les examiner, les œufs des paniers s'étaient dans l'ensemble bien conservés, certains même ayant donné vie à de splendides poussins. Seule une petite minorité d'entre eux s'étaient étiolés ; deux dans tel panier, trois dans celui-ci, un seul dans celui-là.

C'est alors que Castor revint à la charge : « Mais quelle était donc cette condition, mon cher Pollux » ? Celui-ci accéda à la demande : « Fort simple ! Qu'au bout de quatre ans, aucun des œufs n'ait dépéri de plus de 40%. Mais ça, je l'avais écrit en tellement petit qu'ou bien les Étourneaux n'ont l'ont pas vu ou bien qu'ils ne l'ont pas cru possible ».

Par une curieuse coïncidence, les œufs de caille avaient tous pourri, dans tous les paniers où ils avaient été déposés et les œufs de tortue ne valaient guère mieux ; pour sa part, l'unique œuf d'ornithorynque brouilla son panier tout entier.

« Comprenez-vous quelle science m'était nécessaire pour choisir les espèces ? » renchérit Pollux, qui ajouta : « L'œuf d'ornithorynque, par exemple, est réputé ne jamais périr tout à fait : simplement, il peut lui arriver de se rétracter un peu, reprenant sa taille peu après, si on le touche d'un doigt enduit d'onguent à un certain moment » !

Castor grinça un peu, mais pas trop : six paniers, six fois une douzaine œufs, mais point d'omelette, pas de brindilles supplémentaires à restituer. Une bonne aubaine pour lui qui se frottait les mains, trop content d'avoir eu la sage inspiration de s'en remettre à un expert aussi avisé !

A demain pour savoir comment furent séduits les Étourneaux. Souvenez-vous : le royaume d'Ésope n'est pas sans recéler d'inattendues coïncidences. Pour le vérifier, vous pouvez vous reporter ici et .

-----------------

Sommaire

Introduction. Castor, Pollux et les Pould'Ô

1. Les Paniers aux œufs d'or

2. Séduire les Etourneaux

3. La science de Pollux

4. Les cris des Etourneaux

5. Les piaillements bâillonnés

6. Chez l'arbitre des rongeurs

7. Les Etourneaux en appellent à l'Hermine

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.