Billet de blog 24 août 2015

Sébastien BAGUEREY
Co-fondateur d'adsv.fr, militant politique
Abonné·e de Mediapart

Le monde de Demain selon Cyril Dion et Mélanie Laurent

Le bonheur en 35mmSalle comble pour l’avant-première du film–documentaire Demain du réalisateur et ancien directeur de Colibris, Cyril Dion et l’actrice Mélanie Laurent hier à l’UGC Ciné Cité de Strasbourg.

Sébastien BAGUEREY
Co-fondateur d'adsv.fr, militant politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© DEMAIN le Film

Le bonheur en 35mm

Salle comble pour l’avant-première du film–documentaire Demain du réalisateur et ancien directeur de Colibris, Cyril Dion et l’actrice Mélanie Laurent hier à l’UGC Ciné Cité de Strasbourg.

Habitué à la projection de blockbusters, le complexe cinématographique a accueilli à cette occasion un public davantage familier des petites salles du centre ville où la programmation y est plus éclectique. En partenariat avec l’association Colibris dont le fer de lance n’est autre que Pierre Rabhi, cette soirée fut aussi l’occasion de présenter les actions du mouvement citoyen porteur de promesses pour un meilleur vivre-ensemble.

Le film débute avec un constat pourtant accablant : Une civilisation en proie à une extinction quasi inéluctable, si le mode de vie que nous menons aujourd’hui, continuait à ce rythme effréné, incontrôlable et inconscient - rendant nos écosystèmes exsangues. Confronté à cet avenir, la jeune maman qu’est Mélanie Laurent, narre le récit de sa démarche en ayant un regard à la fois interrogateur sur ce qui se passe sur notre planète, serein sur les solutions possibles et attendrissant sur les rencontres qui ponctuent l’aventure d'une équipe de trentenaires composée de Cyril, Mélanie, Alexandre et Laurent. Un film qui donne le sourire par son ton amical et amoureux d’une société plus équitable et respectueuse de la diversité, mais qui laisse une impression grave tant les constats sont sérieux et dignes d’y porter un intérêt pour relever les défis de demain.

Bien loin du scénario catastrophe, dynamique de bons nombres de documentaires auxquels nous sommes habitués, Demain évoque l’avenir autrement. En effet, Demain est le mise en pellicule du pari fou (mais pas tant à y regarder de plus près) d'imaginer la société en présentant les alternatives déjà existantes pour alimenter cet avenir et les mettre en œuvre dans nos habitudes quotidiennes - certaines accessibles au citoyen isolé et d’autres concrétisables par la mise en commun des savoirs présents en chacun de nous.

L’aventure de Demain en 5 thèmes et 9 pays

France, Danemark, Finlande, Inde, Grande-Bretagne, Suède, Islande et Etats Unis seront les décors de cette aventure à travers des thèmes tels que ceux de l’alimentation responsable, de l’énergie, des échanges économiques alternatifs,  de l’éducation et de la démocratie. Loin du discours moralisateur, le film permet à quiconque, sans distinction de ressources, de culture, d’ethnie, de différences quelconques, de participer activement à cette transition sociale. D’ailleurs, en terme de co-participation, le film en lui-même ne déroge pas à cette règle puisque c’est grâce au crowfunding et plus particulièrement au site participatif kisskissbankbank et à la générosité de 10266 donateurs que le projet à pu voir le jour. C’est tout de même 444 390 euros qui ont ainsi été collectés pour permettre la mise en image de cette aventure passionnante qui ne compte pas s’arreter là : « nous allons créer une vaste plateforme sur le Web nous permettant de recenser et de relier un maximum de projets et de communautés qui changent le monde un peu partout sur la planète. Nous allons également construire et agréger des outils aidant tous ceux qui auront vu le film à se mettre en action dès le lendemain. Nous sommes déjà un mouvement, une vague et cette vague peut participer à changer le monde. » (Cyril et Mélanie, sur le site kisskissbankbank)

Bref, Demain permet de prendre conscience des enjeux auxquels nous sommes tous confrontés, et d’apprendre comment y faire face en nous donnant des exemples encourageants et plein d’humanité. Un film à voir, à partager, à savourer, à prendre en exemple pour se laisser imaginer, rêver à un avenirmeilleur, un demain plus sain pour nos écosystèmes, un film qui met la diversité des cultures quelles qu’elles soient à l’honneur, avec comme modèle notre seule et unique cadre de vie : La planète, en toute simplicité. 

- Sortie prévue en décembre 2015 et diffusé pour l'ouverture de la COP21

(Pour aller plus loin, source)

Cyril Dion : auteur et réalisateur: Après une très courte carrière de comédien, Cyril devient coordinateur de projets pour la Fondation Hommes de Parole. Il participe à monter le congrès israélo-palestinen de Caux en 2003 puis le 1er et 2ème Congrès Mondial des Imams et Rabbins pour la Paix à Bruxelles et à Séville en 2005 et 2006.En 2007 il créé avec Pierre Rabhi et quelques amis, le mouvement Colibris qu’il dirigera jusqu’en juillet 2013. Il en est aujourd’hui porte-parole.Entre temps il co-fonde le magazine Kaizen dont il dirige toujours la rédaction et la collection Domaine du Possible chez Actes Sud. En 2010 il co-produit avec Colibris « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau.

Mélanie Laurent : réalisatrice: Actrice depuis l’âge de 14 ans, Mélanie a participé à près de 40 films parmi lesquelles « Inglorious Bastards » de Quentin Tarantino, « Je vais bien ne t’en fais pas » de Philippe Lioret, « Le Concert » de Radu Mihăileanu, « La rafle » de Roselyn Bosch, « Night train to Lisbon » de Billie August, « Beginners » de Mike Mills.

Alexandre Léglise : chef opérateur. Depuis toujours passionné de cinéma, de lecture et d'écriture, Alexandre a travaillé sur plus de 40 films depuis 15 ans comme assistant opérateur puis comme directeur de la photographie. Il écrit, a un fils de 3 ans et est ami avec Cyril depuis presque aussi longtemps qu'il fait du cinéma.

Laurent Cercleux : ingénieur du son. Assistant puis ingénieur du son, Laurent a participé à plusieurs dizaines de film depuis 15 ans. Il a particulièrement aimé travailler avec Michel Gondry, Quentin Dupieux, Gustave Kervern & Benoît Delepine, Christophe Honoré... Il a deux enfants et compte bien agir pour leur futur !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali
Journal — Politique
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal — Discriminations
Dans les hôpitaux de Strasbourg, l’aumônerie musulmane a la portion congrue
Les différentes aumôneries des Hôpitaux universitaires de la capitale alsacienne disposent de moyens humains et matériels très disparates, qui laissent le sentiment d’une inégalité de traitement. Côté musulman, l’unique salariée a été privée de son bureau individuel.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER