Sofiene Boumaza
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Le monde de la BD

Suivi par 110 abonnés

Billet de blog 9 févr. 2021

Les vieux fourneaux à l'assaut de la Montagne d'or

Le plus politique des scénaristes de BD s'attaque dans la dernière livrée de sa série populaire Les vieux fourneaux, au projet controversé "Montagne d'or" de mine d'or à ciel ouvert en Guyane.

Sofiene Boumaza
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Wilfried Lupano est un scénariste engagé. Figurant parmi les plus connus des écrivains d'un genre qui ne cesse de gagner des lecteurs, il utilise son art populaire pour aborder des sujets hautement politiques et envoyer des uppercuts d'humour (les plus efficaces!) à notre monde ultralibéral. Après avoir dézingué la finance, dénoncé la politique migratoire et sauvé la faune, les papy les plus dynamiques de France reviennent pour nous rappeler le scandale du projet de la Montagne d'or.

Lorsqu'on aborde en BD un sujet d'actualité il y a deux possibilités. Soit le documentaire, souvent graphiquement austère et au fonds très travaillé. Soit l'humour, qui permet de décaler la forme dans le loisir tout en envoyant du lourd sans risque d'être accusé de militantisme. C'est cette approche que choisit Lupano depuis plusieurs années, quand il nous plonge en plein trading haute-fréquence et privatisation de la sécu dans sa version du personnage de Valérian, qu'il lorgne vers la fable dans son très acide Singe de Hartlepool ou donc, via ses papy guérilleros dans sa saga phare des Vieux fourneaux, adaptée au cinéma par ses soins (au scénario).

Les grands scénaristes se repèrent au nombre de sujets qu'ils parviennent à introduire subtilement dans un même scénario. Dans ce dernier volume paru de la série, l'auteur n'oublie pas par exemple de taper sur le machisme du milieu militant fait de beaux parleurs toujours prompts à se lancer dans des débats musclés entre mecs super intelligents dans des soirées arrosées en oubliant la base des relations humaines. C'est ainsi que Pierrot, l'anarchiste chef de file de l'association altermondialiste Ni vieux ni maîtres qui utilise sans vergogne la faiblesse physique la plus grossière du troisième âge pour attaquer les flics (tiens, on parle beaucoup de violences policières en ce moment...), se retrouve face à une ancienne groupie de ses belles années. Bon, les deux zozos sont désormais bien décrépits et la vie est passée mais l'animal ne parvient pas à se défaire d'un terrible sentiment de culpabilité d'avoir été si aveugle jadis. Cet amour des gens permet à Lupano de taper fort mais avec tendresse. Sur les gens, pas sur le système. On peut être con mais se soigner. Le système, lui, est froid et ses agents sont coupables.

Pour les connaisseurs, on retrouve dans ce tome les ficèles déjà utilisées avec le fameux Mimile, ancien beau-gosse rugbyman de l'hémisphère sud et chasseur de trésor à ses heures. Il lance ses deux comparses dans un jeu de piste en Guyane qui vise comme d'habitude à bousculer les certitudes (de vieux militant hyper-urbain pour l'un, de syndicaliste embourgeoisé pour l'autre) en déplaçant nos héros dans un nouveau monde tout à fait dépaysant, farci de moustiques, de singes farceurs et de gens formidables qui luttent pour la culture créole et la protection du biotope. Après une bonne pique de nos vieux contre les flics parisiens on parle donc de l'histoire des esclaves et du gouvernement qui louvoie entre ses engagements politiques publics et son soutien forcené à tout ce qui s'appelle investissement, comme l'a largement documenté Mediapart.

Le comique de Lupano est efficace, bon enfant, un peu facile parfois, mais tellement humain et jamais gratuit qu'on ressort de la lecture de ce dernier tome avec un sentiment croisé de plaisir zygomatique et d'être un peu plus intelligent. L'humour est un genre difficile. La BD d'actualité aussi. Quand des auteurs arrivent à croiser les deux avec succès on faut impérativement en profiter!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
En Tunisie, la jeunesse déshéritée en attente des promesses de Kaïs Saïed
À Jebiniana, une localité du centre de la Tunisie historiquement à gauche, de nombreux jeunes attendent beaucoup du président depuis son coup de force du 25 juillet. Mais rien de bien tangible ne se concrétise.
par Lilia Blaise
Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG qui se consacre à documenter les crimes de la période soviétique. Et met ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy