Un point de vue sur la question des notes et de l’évaluation

 Le professeur d’histoire, géographie et éducation civique Laurent Fillion, auteur du blog Éducation et politique qui a cessé d’émettre, vient d’ouvrir un nouveau blog depuis le mois dernier : Peux-mieux faire ! Son dernier billet s’intitule Je dénote, tu notes, il note…

 

Le professeur d’histoire, géographie et éducation civique Laurent Fillion, auteur du blog Éducation et politique qui a cessé d’émettre, vient d’ouvrir un nouveau blog depuis le mois dernier : Peux-mieux faire ! Son dernier billet s’intitule Je dénote, tu notes, il note…

 

 

Il y développe son avis sur la question de la notation chiffrée des résultats des élèves, question réactualisée par le récent appel lancé par l’Afev pour la suppression des notes à l’école primaire. L’avis de Laurent Fillion est étayé par l’expérience qu’il a mise en œuvre dans son collège. Il mérite qu’on s’y intéresse.

 

 

De mon point de vue, la réflexion de Laurent Fillion étaye l'hypothèse selon laquelle il est vain ou accessoire de vouloir valider le socle commun de connaissances et de compétences en collège si l'on ne fait pas évoluer la pédagogie en classe vers un enseignement orienté sur la prise en considération explicite des compétences. Cela nécessite forcément de comprendre de quoi il s'agit et de ne pas s’arrêter aux caricatures qu’en font les détracteurs ou les badauds. Bref : c’est en réalité une révolution professionnelle réelle pour 90 % des profs de collège. En la matière, l'injonction ne sert à rien. En revanche, il faudra du temps, de la ténacité, du discernement, de l'humilité et de la formation continue consistante dans ce domaine. Beaucoup de conditions dont notre politique scolaire oublie la valeur depuis quelques années.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.