Ségolène Royal donne des devoirs de vacances au PS

En 10 questions essentielles, Ségolène Royal marque un avantage tactique sur les seconds couteaux qui se battent à coup de références historiques dont tout le monde se moque . C'est en répondant à ces questions, sur un mode participatif avec les militants que le PS avancera. On doit sortir des tribunes creuses, des appels sans contenu réel et passer au stade suivant : la conception d'un nouveau modèle de société. Cela ne doit pas se faire en petit comité, et faire appel à l'intelligence collective, celle des militants, des élus, des anciens ministres et premiers ministres, des experts , des amis et des copains.

En 10 questions essentielles, Ségolène Royal marque un avantage tactique sur les seconds couteaux qui se battent à coup de références historiques dont tout le monde se moque . C'est en répondant à ces questions, sur un mode participatif avec les militants que le PS avancera. On doit sortir des tribunes creuses, des appels sans contenu réel et passer au stade suivant : la conception d'un nouveau modèle de société. Cela ne doit pas se faire en petit comité, et faire appel à l'intelligence collective, celle des militants, des élus, des anciens ministres et premiers ministres, des experts , des amis et des copains.

lille3.jpgVoici les 10 points essentiels. Il faut prendre le mot essentiel dans son sens strict: En répondant à ces questions, nous aurons un modèle de société et une réponse aux questions que se posent des millions de nos concitoyens chaque jour : la précarité, le mal vivre, les salaires maigrichons...

 

1. Il faut sortir du fossé entre un discours pseudo révolutionnaire dans l'opposition et un conformisme économique au pouvoir: de quelle façon ?

 

2. Le socialisme ne peut pas se contenter d'aménager le capitalisme financier à la marge : comment produire et répartir autrement la richesse ?

 

3. Que reprendre des modèles progressistes des autres pays et que rejeter ?

 

4. Il faut pousser l'agilité des entreprises, le goût du risque et l'esprit d'entreprendre, tout en améliorant la situation des salariés et leurs sécurités sociales. Avec quel compromis ?

 

5. Il faut rééquilibrer le rapport de force entre le travail et le capital par une meilleure répartition du profit. Quels contre-pouvoirs dans l'entreprise ?

 

6. Comment rompre avec la redistribution passive et bureaucratique comme principal moyen de s'attaquer aux injustices sociales ?

 

7. Comment améliorer le projet européen pour ne pas oublier les intérêts des peuples et des pays ?

 

8. Les peuples du Nord doivent être protégés de la concurrence internationale sans que les peuples du Sud ne soient victimes du protectionnisme. Avec quelles nouvelles règles ?

 

9. Les Etats et le marché doivent assurer la sauvegarde écologique de la planète : quel nouveau modèle de développement ?

 

10. Le Parti socialiste doit intégrer toutes les nouvelles formes de militantisme et d'engagement citoyen, ainsi que les réussites du travail des élus locaux. Il doit aussi décider efficacement, avec le sens de la discipline collective. Quelles nouvelles règles communes pour y parvenir sereinement ?

 

Il y aura un site Web dédié à ces débats. Je vous l'annonce d'office les ploucs de la blogosphère que nous sommes allons l'investir, sans rentenue et ce dans le but de faire remonter nos idées, de les défendre.

En proposant un cadre pour les débats au sein du PS, elle le fixe de facto, tout autre discussion, comme par exemple sur les statuts ou la déclaration de principes du PS vont être remis au second plan. Ils découleront des réponses apportées par les militants à ces questions. Elle remet du participatif dans la conception du PS 2.0. Les débats doivent être collectifs, publics et intenses.

 

Ce bilet a été publié intialement sur intox2007.info.

Je vous invite a prendre l'avis d'autres blogeurs de Gauche, du groupe informer Left_blogs. Ainsi, Nicolas J, fin rédacteur à la plume acerbe et vicieuse nous parle d'un de ses doutes sur son blog Partageons mon avis (http://jegpol.blogspot.com/2008/04/10-questions-de-sgolne-royal.html) : J’espère (pour elle, voire pour le PS si elle l’emporte) qu’elle va réussir… Mais je m’interroge. Elle lance une nouvelle fois campagne hors du PS. C’est peut-être une des raisons qui lui a fait perdre la dernière fois. Ses doutes sont sincères, mais sa volonté de participer au débat est présente plus que jamais. En sera-t-il de mêmes pour ceux qui jugent avant de voir les choses se réaliser? Trublyonne, elue PS Lyonnaise, (http://stupeurettremblements.hautetfort.com/archive/2008/04/04/a-ton-clavier-camarade.html) n'y vas pas par quatres chemins, ni litterature inutile : A ton clavier Camarade ! Les premières critiques sont symptomatiques, examinons en une à la loupe:

 

Mais j'ai du mal à croire qu'une personne qui demande aux autres ce qu'elle doit faire, soit réellement en mesure de prendre la direction d'un parti. Lui faire prendre la bonne direction, c'est sur, mais agir comme cela, ce n'est pas diriger, c'est suivre... pour un leader, c'est génant!

 

Voilà l'ignorance d'un sympathisant qui est à l'œuvre: Rappelons qu'entre 1995 et 1997 à l'initiative de Lionel Jospin, des conventions thématiques eurent lieu: on demanda donc aux militants de cogiter ensemble. Cela donna le programme législatif de 1997. Cela a t-il empêché à la gauche de gagner les législatives par manque de chef ou de "bonne direction" ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.