Billet de blog 12 févr. 2014

«Nous ne nous reconnaissons pas…»

Signé par nombre d'associations, de militants associatifs et d'intellectuel(le)s de l'immigration, le texte que Mediapart publie ici a été rédigé dans le cadre du Forum des associations de luttes démocratiques de l'immigration (Faldi). Il répond à une banderole de la Manif pour tous du 2 février 2014 où était affiché : « Les Français musulmans disent non au mariage homosexuel ».

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Signé par nombre d'associations, de militants associatifs et d'intellectuel(le)s de l'immigration, le texte que Mediapart publie ici a été rédigé dans le cadre du Forum des associations de luttes démocratiques de l'immigration (Faldi). Il répond à une banderole de la Manif pour tous du 2 février 2014 où était affiché : « Les Français musulmans disent non au mariage homosexuel ».


Au moment où, dans nos pays d’origine, les luttes pour la dignité, la liberté et l'égalité font rage, nous assistons en France à un déferlement de forces conservatrices et réactionnaires porteuses d’inégalité :

- inégalité revendiquée entre femmes et hommes, sous couvert de défendre des différences entre sexes qui seraient soit-disant menacées ;

- inégalité entre homosexuels et hétérosexuels, avec la remise en cause de la loi sur le mariage pour tous ;

- inégalité entre les « races », dont le mot retrouve droit de cité : une ministre noire traitée de guenon, des propos racistes criés en pleine rue et, qui plus est, par des enfants ainsi instrumentalisés.

Or, nous ne voulons pas de cela pour nos enfants.

Lors de la Manif pour tous du dimanche 2 février 2014, une banderole écrite en arabe et en français affichait « Les Français musulmans disent non au mariage homosexuel ». Que certains se retrouvent dans ce slogan et affichent leurs penchants réactionnaires, cela ne nous étonne guère et c’est leur choix. Mais, pour notre part, nous ne nous reconnaissons :

- ni dans ce slogan, nous qui luttons, ici et là-bas, contre la marginalisation et la stigmatisation des homosexuels ;

- ni dans les délires de la prétendue menace d’indifférenciation entre les sexes à l’occasion des ABCD de l’égalité expérimentés dans les écoles, nous qui devons sans relâche défendre, ici et là-bas, l’égalité des droits entre femmes et hommes ;

- ni dans les propos racistes ou complotistes – que ce complot soit fantasmé comme celui des « arabes », des « musulmans », ou comme celui des « juifs » –, nous qui avons eu à affronter le fantasme du complot de « l’Occident » pour défendre dans nos pays d'origine la liberté de conscience, qui ne peut aller sans la sécularisation du droit.

Notre mémoire est celle des luttes d’indépendance pour l’égalité entre les peuples, des luttes sociales des années 1970 revendiquant « à travail égal salaire égal », des mouvements comme la Marche de l’égalité et contre le racisme de 1983, des associations de soutien aux luttes de femmes dans les pays du Maghreb. 

C’est au nom de cette mémoire que nous rejoignons, ici et là-bas, les forces qui se battent contre toutes les inégalités et pour les libertés.

Premiers signataires

ACTIF, AFAPREDESA, AIDDA, Arts et culture des deux rives (ACDR), Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF), Association de défense des droits de l’homme au Maroc (ASDHOM), Association des Marocains en  France (AMF), Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), Association Engagement citoyen, CEDETIM-Ipam (Centre d'études et d'initiatives de solidarité internationale), CLAP-Villeurbanne, Collectif algérien en France ACDA (Agir pour le changement et la démocratie en Algérie), Collectif 3 C, Comité pour le respect des libertés et des droits de l'homme en Tunisie (CRLDHT), Conseil des migrants au Maroc, Déclaration citoyenne-Genève, Démocratie et veille citoyenne, EMCEMO, Engagement citoyen, Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), Femmes en Luth (Valence), Femmes Plurielles, Forum Palestine Citoyenneté, Forum Solidarité Euro-Méditerrannée (FORSEM), Front uni des immigrations et des quartiers populaires, Gadem Maroc, Immigration Développement Démocratie, Les Perseudes (Aix-en-Provence), Manifeste des libertés, Mouvement citoyen des Tunisiens en France (MCTF), MRAP-Grenoble, Plateforme euromarocaine Migration, développement, citoyenneté, démocratie, Réseau Afrique Survie Migration, Réseau euro-maghrébin Citoyenneté et culture (REMCC), Secularism Is A Women's Issue, Sortir du colonialisme, Tunisie Culture et Solidarité, Unies-Vers-Elles.

Hichem Abdessamad, Khaled Abichou, Fabien Abitbol, Fouzia Adel, Hafed Affes, Najoua Agrebi, Ayad Ahram, Sanhadja Akrouf, Amina Alaoui, Cyril Alata, Nelly Alfandari, Robert Alfandari, Mehdi Alioua, Lamia Allal, Mehdi Thomas Allal, Mourad Allal, Tewfik Allal, Zaki Allal, Ahmed Amara, Youssef Amghar, Linda Amiri, Samia Ammar, Samia Ammour, Alima Arouali, Jean Asselmeyer, Nasr Azaïez,

Noureddine Baaboura, Brigitte Bardet-Allal, Allaoua Bakha, Malika Bakhti, Etienne Balibar, Bernard Baltassat, Sidi-Mohammed Barkat, Sami Bargaoui, Monique Bartholomeus, Rita Bassil, Mohammed Bazza, Farouk Belkheddar, Foudil Benabadji, Ali Benameur, Ahmed Benani, Malika Benarab-Attou, Hajer Ben Boubaker, Raymond Benhaïm, Jelloul Benhamida, Tarek Benhiba, Hédi Ben Kraïem, Abderrahmane Benkerroum, Younès Benkirane, Yagoutha Belgacem, Tahar Ben Meftah, Sarra Benmiloud Abichou, Ali Bensaad, Mohamed Bensaïd, Fethi Benslama, Nacer Benrajeb, Mohamed Bentahar, Adnane Ben Youssef, Rachid Benzine, François Bernheim, Khira Berrahma, Nacira Berrahma, Jean Berthinier, Fatima Besnaci-Lancou, Sophie Bessis, Mohamed Bhar, Jane Birmant, Said Bouamama, Hajer Bouden, Larbi Bouguerra, Sophie Bouillard, Hakim Boulhares, Alima Boumediene, Abdallah Bonfour, Omar Bouraba, Hamza Bouziri, Anne Bucas-Français,

Dominique Cabrera, Franck Capmarty, Sérénade Chafik, Chahla Chafiq, Zoé Chalaux, Nabil Challal, Souad Chaoui, Sylvain Charpentier, Marc Chebsun, Patrick Chemla, Hedi Chenchabi, Miriame Cherbib, Mouhieddine Cherbib, Fouad Chergui, Fatma Cherif, Alice Cherki, Sarah Colin-Boccara, Fanny Colonna,

Ahmed Dahmani, Jocelyne Dakhlia, Mohamed Damak, Mehrez Debbich, Bernard Desroches, Badreddine Djadouri, Jean Abderaman Djemad, Monique Donnet, Monique Dordain, Zineb Doulfikar, Mohsen Dridi, Latifa Drif, Patrice Dubosc, Hélène Dupont,

Fouzia Ejjawi, Aïda el-Amri, Nadia El Fani, Chafik Elghoul, Driss Elkherchi, Chedly Elloumi,

Serge Fabre, Mina Faïq, Roudha Faouel, Ahmed Faouzi, Nabil Farès, Claudette Ferjani, Chérif Ferjani, Yasmine Flitti

Gérard Gautier, Bechir Gharbi, Jean-Claude Gillet, Philippe Gillier, Pierre Gineste, Ziad Goudjil, Marie-Christine Grelet, Yves Grelet, Alain Guillou,

Mohammed-Anouar Haidour, Iman Hajji, Khaled Hamida, Ines Hammami Abid, Mohamed Hamrouni, Sonia Hamza, Mohammed Harbi, Pascale Hassoun, Marieme Helie Lucas, Leila Hicheri Hicheri, Christelle Hilaire, Françoise Hoffet, Salah Horchani, Sara Horchani, Hédi Houaïchia, Fatma Houas,

Rada Ivekovic, Arab Izarouken,

Moly Jabri, Nacer Jelloul, Kamel Jendoubi, Noureddine Jouini, Pascal Julien,

Fériel Kachoukh, Mohamed Kacimi, Saloua Kammarti, Hassen Karkar, Baya Kasmi, Gérard Kerforn, Anne Kerlan, Warda Khemchane-Viala, Abderrazek Kitar, Abdessalam Kleiche, Mohamed Kilani,

Abdellatif Laâbi, Said Laayari, Souad Labbize, Samia Labidi, Ibtissame Betty Lachgar, Jean Lafont, Annie Lahmer, Khalid Lahsika, Fatima Lalem, Sabrina Landolt, Bernadette Landré, Camara Laye, Josette Le Berre, François Lefebvre, Gilles Lemaire, Guy Le Néouannic, Marie-Thérèse Lenoir, Jean Paul Le Roux

Larbi Maaninou, Gérard Maarek, Mohamed Mansar, Farouk Mansouri, Florence Mardirossian, Blandine Margoux, Maryam Marouazi, Jean-Pierre Martin, Gustavo Massiah, Sylvie Mateo, Olivier Mazéas, Abdelwaheb Meddeb, Hind Meddeb, Khaled Melhaa, Shéhérazade Méliani, Djanina Messali-Hadj, Rafika Messaoud, Karim Messaoudi, Fabienne Messica, André Meyer, Belgacem Miled, Najet Miled, Najet Mizouni, Zine-Edine Mjati, Christophe Morau, Latifa Mortajine, Christine Mounier, Bachir Moutik, Richard Moyon, Chérif Msadek, 

Philippe Nadeau, Noureddine Najar, Mireille Nathan-Murat, 

Achoure Ouaali, Habib Ouarda, Ramzi Ouesalti, 

Gérard Perrier, Marie-Thérèse Petit, François Pitiot

Bernard Quelquejeu

Hicham Rachidi, Malika Rahal, Anne Raufaste, Marc Rebuschi, Nicole Rein, Pascal Rennes, Jean Riedinger, Rahim Rezigat, Sabine Riou, Gérard Rodriguez, Régis Rohn, Geneviève Roland, Laurent Rougé, 

Fathi Saadallah, Noureddine Saadi, Foad Saberan, Lana Sadeq, Hedi Saïdi, Hassen Salama, Rabah Saoudi, Selma Sardouk, Odile Schwerz-Favrat, Noureddine Senoussi, Sihem Sidaoui, Aline Silvestre, Mohamed Smida, Jean-Claude Soufir, Leïla Souidi Chasseron, Hédi Sraïb, Catherine Stern, Benjamin Stora,

Wassyla Tamzali, Nadia Tazi, Hosni Tekaya, Tarek Toukabri, Khaled Toumi, Abdelkarim Tounsi, Nelly Trumel, 

Françoise Valensi, Mounira Mohamad Vecchio,

Julie Walk,

Fabien Yene, Margarita Young

Leïla Zaïbi, Tahar Zaïd, Chadly Zaïdi, Mohand Rachid Zeggagh, Hassane Zerrouky, Houda Zekri, Abdallah Zniber, Abdelhak Zombo, Sondes Zouaghi.

Pour signature, adressez vos mails à tewfik.allal@mailfr.com ou cherbib@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement