Conférence UTOPIA : Peut-on concevoir un populisme émancipateur ?

Dans son dernier livre, Renverser l'insoutenable, le philosophe Yves Citton (lire l'entretien que vient de lui consacrer Mediapart) aborde la question du populisme en citant Spinoza pour qui "les humains sont nécessairement soumis aux affects". Dans son Traité politique, le "Prince des philosophes" en concluait que "ceux qui se persuadent que la multitude puisse être amenée à vivre exclusivement sous les prescriptions de la raison rêvent de l'âge d'or des poètes ou d'une fable." Autrement dit : si la politique doit traiter la réalité avec pragmatisme, elle ne peut nier la dimension émotionnelle et pulsionnelle propre à toute activité humaine.

Dans son dernier livre, Renverser l'insoutenable, le philosophe Yves Citton (lire l'entretien que vient de lui consacrer Mediapart) aborde la question du populisme en citant Spinoza pour qui "les humains sont nécessairement soumis aux affects". Dans son Traité politique, le "Prince des philosophes" en concluait que "ceux qui se persuadent que la multitude puisse être amenée à vivre exclusivement sous les prescriptions de la raison rêvent de l'âge d'or des poètes ou d'une fable." Autrement dit : si la politique doit traiter la réalité avec pragmatisme, elle ne peut nier la dimension émotionnelle et pulsionnelle propre à toute activité humaine.  

 

La famille Le Pen en France, Silvio Berlusconi en Italie, Jörg Haider en Autriche, le Tea Party aux Etats-Unis… Tous ont en commun de s'appuyer sur les affects - essentiellement les peurs - d'un électorat trop souvent considéré comme naïf ou manquant d'intelligence. Or, pour Yves Citton, les dérives fascisantes ne pourront pas être endiguées en les traitant par la condescendance. "Le véritable problème - que met bien en lumière la question du populisme, dès lors qu'on la traite autrement qu'avec mépris - (…) n'est donc pas de condamner le populisme mais de régénérer un populisme émancipateur" qui permettrait "d'exercer sur les pulsions de la multitude une force d'attraction suffisante pour les détourner des tentations fascisantes et pour les attirer vers des formes soutenables de vivre ensemble".

 

Ainsi, pour inaugurer son cycle 2012-2013 de conférences politiques et citoyennes, le Mouvement Utopia invite Yves Citton à nous faire part de sa réflexion pour la gauche : "Peut-on développer un discours populiste émancipateur en concevant l’espace public en termes d’affects ?"

 

Pour assister à cette conférence, rendez-vous mardi 11 septembre 2012 à 18h45 à à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle du 6ème étage

Inscription (gratuite) en envoyant un courriel à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ne pas attendre de réponse).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.