Billet de blog 12 oct. 2014

[14 octobre] Conférence UTOPIA: Réinventer l'action citoyenne avec Saul Alinsky

Quarante ans après la mort d'Alinsky, sa pensée est-elle encore d'actualité et peut-elle aider à réenchanter l'activisme de demain ? Nous le pensons, et c'est pourquoi nous vous invitons à venir nombreux-ses à cette conférence pour découvrir cet infatigable militant, mardi 14 octobre à 18h45.

David Flacher
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quarante ans après la mort d'Alinsky, sa pensée est-elle encore d'actualité et peut-elle aider à réenchanter l'activisme de demain ? Nous le pensons, et c'est pourquoi nous vous invitons à venir nombreux-ses à cette conférence pour découvrir cet infatigable militant, mardi 14 octobre à 18h45.

à la Maison des Sciences Économiques
106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle 117
avec Xavier Renou, activiste, fondateur de Les Désobéissants et auteur de Désobéir : le petit manuel
Discutante : Fatima-Ezzahra Benomar, militante Front de Gauche, et membre des collectifs Les efFRONTées et Jeudi Noir
Qui est Saul Alinsky ?
De 1940 jusqu'à sa mort en 1972, cet activiste méconnu en France a semé la révolte dans les taudis et les quartiers pauvres de Chicago, de New-York, de Boston ou de Los Angeles. Son objectif ? Aider les personnes les plus démunies à s'organiser pour améliorer leurs conditions de vie et combattre les méfaits du capitalisme. Ses méthodes ? Le travail de terrain, la patience, la ruse et l'action directe, de préférence non violente et ludique.
Alinsky part du constat suivant : les populations les plus opprimées sont piégées dans un quotidien de survie. Elles vivent le plus souvent au jour le jour, sans grande perspective, sans assez de temps, de recul et d'énergie pour s'organiser politiquement, pour s'engager dans des stratégies de luttes, encore moins pour imaginer un bouleversement radical du système capitaliste. Des appuis extérieurs peuvent contribuer à briser cette spirale de contraintes et de résignation : les "organizers". Leur but n'est pas de diriger des luttes, mais de stimuler leur essor, d'accompagner la création d'organisations populaires, les plus autogérées, indépendantes et radicales possibles vis-à-vis des pouvoirs publics, des propriétaires et des patrons.
Quarante ans après la mort d'Alinsky, sa pensée est-elle encore d'actualité et peut-elle aider à réenchanter l'activisme de demain ? Nous le pensons, et c'est pourquoi nous vous invitons à venir nombreux-ses à cette conférence pour découvrir cet infatigable militant qui, quelques mois avant sa mort, déclarait : « Un jour j'ai réalisé que je mourrai, que c'était simple et que je pouvais donc vivre chaque nouvelle journée, boire chaque nouvelle expérience aussi ingénument qu'un enfant. S'il y a une vie après la mort, de toute façon j'irai en enfer. Mais une fois que j'y serai, je commencerai à organiser là-bas les "have-nots" que j'y trouverai. Ce sont mes frères. »


Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).
La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B