Européennes: Utopia lance le débat

Le 7 juin 2009 auront lieu les prochaines élections européennes. Face à cette échéance, Utopia souhaite poser la question du sens de la construction européenne. Imaginer un projet fort et cohérent qui met la fraternité au cœur de la société, voilà l’ambition politique d’Utopia.

Le 7 juin 2009 auront lieu les prochaines élections européennes. Face à cette échéance, Utopia souhaite poser la question du sens de la construction européenne. Imaginer un projet fort et cohérent qui met la fraternité au cœur de la société, voilà l’ambition politique d’Utopia.

Nous voulons que l’Union Européenne favorise l’émergence d’une société juste, fraternelle et solidaire.

 

Nous estimons que les dirigeants politiques ont renoncé depuis longtemps à changer radicalement la société et nous appelons les citoyens européens à réagir et à proposer la construction d’une Europe « Sociale, Altermondialiste, Ecologiste ».

 

Tout en reconnaissant certaines avancées dues à l’Union Européenne, en premier lieu la paix à l'intérieur de ses frontières, Utopia est très critique à l’égard de l’Europe qui s’est construite jusqu’ici : néolibérale et peu démocratique, elle est « génétiquement », par les Traités qui l’ont instituée et la régissent, au service de la promotion d’un grand marché fonctionnant sur le modèle d’une concurrence soi-disant « libre et non faussée ».

La crise actuelle du capitalisme doit être l’occasion de repenser la construction européenne. L'Europe doit être le fer de lance de la révolution culturelle indispensable pour répondre à l’urgence écologique. Elle doit montrer le chemin d’un développement plus juste, social et solidaire, d’un alterdéveloppement.

 

Pour proposer une alternative crédible et sortir l’Europe de l'impasse libérable, nous devons organiser le débat, au sein de la Gauche, sur de quatre grands thèmes, incontournables selon nous :

  1. L’harmonisation sociale et fiscale entre les pays de l’Union Européenne, question fondamentale si nous voulons une Europe solidaire.

  2. La protection de l’environnement et les choix en matière de politiques énergétiques et agricoles, pour une Europe écologique.

  3. Les institutions européennes, qui sont plus que jamais une question ouverte : il est de la responsabilité des politiques de proposer des solutions à la situation de blocage actuelle.

  4. Enfin, quelle stratégie de la part de la Gauche pour construire cette autre Europe ?

 

Il n’est plus temps d’esquiver ces débats, d’éviter les questions qui fâchent. Les partis de Gauche doivent avoir des positions claires et tranchées à proposer aux citoyens.

C’est pourquoi nous soumettons aux candidats des différents partis de gauche, dix questions qui nous semblent essentielles pour l’avenir de l’Europe.

 

Les propositions du mouvement Utopia sont développées dans le manifeste Européen Utopia qui vient de paraître aux éditions Utopia-L'esprit frappeur, disponible en librairie au prix de 2 euros / www.mouvementutopia.org

 

10 QUESTIONS POUR CHANGER d’EUROPE

 

Politiques d'harmonisation fiscale et sociale

 

1/ Comment éviter le dumping fiscal au sein de l’Union Européenne ?

2/ Quelles sont les lois sociales qui doivent s’imposer aux citoyens européens ? Celles de leur pays d’origine ou celles de leur pays d’accueil ?

 

3/ Quelle doit être la position de l’Union Européenne concernant la durée légale de travail ?

 

 

Politiques énergétiques et agricoles

 

4/ Quelle nouvelle politique agricole européenne ?

 

5/ Quelle doit être la position de l’Europe face aux OGM ?

 

6/ Quelle politique énergétique en Europe ?

 

Institutions et démocratie

 

7/ Quelle méthode pour parvenir à une modification des institutions européennes qui reçoive l’adhésion des Européens ?

 

8/ Quelles institutions pour l’Europe ?

 

9/ Quelle doit être la place de la laïcité dans l’Union Européenne ?

 

Stratégie de la gauche pour construire une autre Europe

 

10/ Quelle stratégie de la part de la Gauche pour construire une autre Europe ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.