Billet de blog 28 nov. 2013

[10 décembre] La marchandisation de l'éducation

Utopia organise une conférence le mardi 10 décembre à 18h45 à la Maison des Sciences Economiques (MSE), 106-112 boulevard de l'hôpital, 75013 Paris (Métro : Campo Formio) sur la "Marchandisation de l'éducation" et plus particulièrement sur celle de l'enseignement supérieur.

David Flacher
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Utopia organise une conférence le mardi 10 décembre à 18h45 à la Maison des Sciences Economiques (MSE), 106-112 boulevard de l'hôpital, 75013 Paris (Métro : Campo Formio) sur la "Marchandisation de l'éducation" et plus particulièrement sur celle de l'enseignement supérieur.

***

Faut-il augmenter les frais d’inscription à l’université ? Faut-il construire un marché de l'enseignement supérieur ? Ces questions renvoient à des problématiques cruciales sur le fonctionnement de nos sociétés et sur la construction de notre "vivre ensemble". Le relèvement des frais d’inscription est en effet de nature à transformer en profondeur les rapports sociaux et notamment le rapport des étudiants à l’éducation.
Cette question s’insère enfin dans un débat public qui ne cesse de gagner en actualité. D’après un rapport de l’OCDE, la diminution constatée de la part du financement public des établissements d’enseignement supérieur entre 1995 et 2006 "s’explique essentiellement par une tendance qui s’observe dans des pays non européens, à savoir des frais de scolarité plus élevés et une grande participation des entreprises au financement des établissements d’enseignement tertiaire" (OCDE, 2009). Cette tendance rattrape désormais l’Europe : le Royaume-Uni a adopté, en 2010, une réforme des frais d’inscription, rehaussant leur plafond de 3300 livres à 9000 livres et développant les capacités d’emprunt des étudiants, alors même que les dépenses publiques pour l’enseignement supérieur se réduisent fortement. En France, bien que la question soit très sensible, les expériences menées, en la matière, à l’Université Paris-Dauphine et à Sciences Po Paris soulignent l’intérêt pour une libéralisation de l'enseignement supérieur...

Cette question pose évidemment le problème de l'endettement étudiant qui, dans certains pays comme les Etats-Unis, atteint des sommets (1000 milliards de dollars) et contraint les jeunes (et moins jeunes) actifs à choisir docilement les métiers qui leur permettront de rembourse...

Mais, au fond, c'est à la conception même de l'éducation dans la société que renvoie la problématique de la marchandisation de l'enseignement supérieur.

***

Pour assister à cette conférence, rendez-vous mardi 10 décembre 2013 à 18h45 à la Maison des Sciences Economiques, 106-112 boulevard de l'Hôpital dans le 13ème arrondissement, métro : Campo-Formio, en salle de conférences du 6ème étage.
Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse: inscriptionconf@mouvementutopia.org (ne pas attendre de réponse).
La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un complot a été monté par la droite toulousaine pour torpiller une candidate LREM
Manipulation du fisc, de la justice et des médias : une enquête judiciaire lève le voile sur le piège tendu à une candidate LREM à Toulouse. Des SMS consultés par Mediapart accablent la patronne de la fédération LR, Laurence Arribagé, un cadre du fisc et un magistrat.
par Antton Rouget
Journal — International
Exilés : « L'État n'est plus humain »
Combien de drames humains faudra-t-il pour penser autrement les politiques migratoires ? Dans notre émission ce soir : reportage à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. Et en plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint
Journal — France
IVG : les députés adoptent l’extension du délai, le gouvernement tergiverse
Dans une assemblée nationale clivée, la proposition de loi « visant à renforcer le droit à l’avortement » a été votée en deuxième lecture à l’Assemblée, mardi soir. Seulement, son adoption définitive reste incertaine dans cette mandature, faute de volonté du gouvernement.
par Faïza Zerouala

La sélection du Club

Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart