Généalogie de la violence dans le monde musulman

Le 28 mai dernier, Fethi Benslama, psychanalyste, était l'invité du Mucem à Marseille pour le quatrième temps d’une série de conférences (dont Mediapart est partenaire) autour du thème de "La Peur, raisons et déraisons".

Le 28 mai dernier, Fethi Benslama, psychanalyste, était l'invité du Mucem à Marseille pour le quatrième temps d’une série de conférences (dont Mediapart est partenaire) autour du thème de "La Peur, raisons et déraisons".

Les débats du Mucem. Fethi Benslama © Mediapart

Fethi Benslama, philosophe et psychanalyste, est professeur de psychopathologie à l’université de Paris VII-Denis Diderot, où il dirige l’UFR « Sciences humaines cliniques ». Il est l’auteur de plusieurs essais remarqués dont, récemment, La Psychanalyse à l’épreuve de l’islam (Flammarion, 2002), Déclaration d’insoumission à l’usage des Musulmans et de ceux qui ne le sont pas (Flammarion, 2006), Soudain la révolution. Géophysique d'un soulèvement (Denoël, 2011) et La guerre des subjectivités en Islam (Lignes, 2014). 

Pour le Mucem, il a donné une conférence sur la généalogie de la violence dans le monde musulman, étudiant notamment l'impact des évènements historiques et politique sur les sujets humains.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.