Les retraites qui ne seront pas touchées par la négociation

http://cmiskp.echr.coe.int/tkp197/view.asp?item=1&portal=hbkm&action=html&highlight=40589/07&sessionid=51488507&skin=hudoc-fr

Mon billet évoquant l'utilité de conclure les négociations sur la réforme des retraites par un référendum fait l'objet de remarques sur l'incompréhension du système actuel par les salariés. Ce n'est pas de leur faute. C'est un problème de pédagogie négligée tant par le politque que les syndicats. Cela ne saurait exonérer les syndicats et le politique d'agir en transparence.

Les salariés voient en revanche une chose qu'ils comprennent parfaitement. Ils vont supporter un nouvel effort avec un pouvoir d'achat en baisse quand des privilégiés du système prétendument en crise échappent à l'effort de solidarité demandé par le gouvernement. Le lien que je propose offre une analyse supplémentaire dénonçant l'injustice de classe qui se réaffirme et menace la paix sociale.

Il m'a donc semblé utile de soumettre le lien et le texte à la critique des lecteurs de Médiapart qui sont contre la transparecne des négociations et une adoption référendaire d'une réforme touchant à un droit fondamental et engageant l'avenir de tous les citoyens. Les actifs d'aujourd'hui sont les retraités de demain et la crise à montré qu'une capitalisation ne garantit pas un revenu certain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.