« On occupe l’École polytechnique!» ZAD à Exarcheia, Athènes

Yannis Youlountas, d’Athènes : EN CE MOMENT MÊME, LUNDI 2 DÉCEMBRE 2014, RÉOCCUPATION POPULAIRE DE L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE, À EXARCHEIA, 41 ANS APRÈS !...

Barbecues de bus aux fines herbes. L’ambiance dans l’enceinte de ce lieu historique est extraordinaire. Suréquipés, les policiers n'arrivent pas à nous déloger. Beaucoup de tags à la mémoire de Rémi Fraisse. Distribution solidaire de sérum, ctitrons, mallox contre les lacrymos balancés comme du napalm. Ça dépave, ça débat, ça écrit sur les murs et sur les corps, ça chante ! QUE LA FÊTE COMMENCE !...

Yannis Youlountas, des ZAD du monde entier, Athènes, Val de Suza, Le Testet, etc. Bises de nous tous à Exarcheia...

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES !


En novembre 2014, encore (et déjà !) :

Athènes : Intervention anarchiste à l’Institut Français pour l’assassinat de Rémi Fraisse

Le samedi 15 novembre 2014, une vingtaine de compagnon-ne-s ont bloqué l’entrée de l’Institut Français d’Athènes dans le quartier d’Exarchia et sont intervenus dans la cour et dans les amphis en lisant plusieurs choses au mégaphone, en distribuant des textes, jetant des tracts et en criant des slogans. L’action a commencé à 11h40 et a pris fin une heure plus tard.

http://fr.contrainfo.espiv.net/2014/11/19/athenes-intervention-anarchiste-a-linstitut-francais-pour-lassassinat-de-remi-fraisse/

 

HISTORIQUE

Communiqué de l’Occupation de l’École polytechnique, Exarcheia, Athènes, en décembre 2009, déjà :

Des nouvelles d'Athènes (6 décembre 2009)

Un an après l'assassinat d'Alexandros Grigoropoulos par l’État grec, l'armée d'occupation du régime essaie de contrôler chaque coin de rue.
Les assassins armés ont envahi le squat autogéré Resalto et la mairie du quartier occupée suite à l'entrée des flics dans le squat.

Ils ont isolé les espaces de lutte politique et sociale, ils ont encerclé le quartier d'Exarcheia et l'École polytechnique en procédant à un grand nombre d'interpellations et d'arrestations (pour des contrôles d'identité et certains avec des chefs d'inculpation) et cela continue en ce moment. Les porte-parole du régime, les médias, reproduisent la propagande d'État en créant un climat de terreur.

Un an après la revolte sociale de décembre, le système d'oppression et d'exploitation tente de regagner du terrain.
Il tente d'imposer un état d'urgence afon de museler la rage populaire et d'imposer un silence de cimetière dans la société.

Prenant acte que la ville est sous occupation, nous occupons l'École polytechnique. Nous appelons chacun qui résiste à continuer la lutte par tous les moyens.
Nous tenons cet espace et nous déclarons notre solidarité à tous ceux qui subissent la répression d'État.

NOUS EXIGEONS LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE TOUS LES INTERPELLÉS ET DES INCULPÉS
TOUS DANS LA RUE !!!

ON N’OUBLIE PAS, ON NE PARDONNE PAS
TOUT CONTINUE !

Ré-occupation de Villa Amalia, l'École polytechnique d'Athènes, et expulsion policière (daté de janvier 2013)

http://fr.contrainfo.espiv.net/2013/01/09/athenes-re-occupation-et-expulsion-de-villa-amalias/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.