Ils ne nous représentent pas !

Le 21 avril 2012, la veille des élections, des milliers de personnes sortiront dans les rues pour fêter la puissance du Peuple et pour clamer leur désir d'une Réelle Démocratie et le rejet de la représentation dérégulée !

Action festive, conviviale et revendicatrice d'une nouvelle société. Les signes d'appartenance politique sont bien sûr prohibés, venez comme vous êtes.

Les élections auront lieu demain, depuis plus d'un an les médias organisent savamment des jeux manipulatoires entre des candidats dont on sait qu'au final ce sera le candidat UMP ou le candidat PS qui gagnera.
As-tu déjà remarqué que jamais dans les chaînes d'information ou dans n'importe quelle chaîne tu n'as vu d'émission de débats en direct entre des citoyens ? Des experts, des hommes politiques, des représentants...

LES SANS-VOIX DOIVENT POUVOIR PARLER sans représentants qui déforment et conditionnent nos pensées.

En Espagne, un mouvement a bousculé la vie sociale l'année dernière, une semaine avant les élections : la plateforme democracia real ya! a permis à des dizaines de milliers d'Espagnols de se rassembler dans la rue pour discuter et agir directement afin de régler leurs problèmes. Des centaines de milliers d’Espagnols ont envahi les principales places de plus de 70 villes pour débattre, parler et agir par eux-mêmes.

Ce mouvement sans précédent dans l'histoire des démocraties a rassemblé de nombreux citoyens aux opinions diverses, mais tous s'accordent pour demander que le pouvoir politique soit plus proche du peuple.

Le cas français est identique, et même si notre taux de chômage est plus faible et que la crise s'est moins faite sentir, nous avons largement assez de raisons pour nous indigner.
- Notre classe politique est déconnectée de nos soucis ;
- Notre système n'est vraiment pas assez démocratique ;
- Les médias et l'oligarchie empêchent tout mouvement citoyen ;
- Les élections par leur procédé ne permettent qu'une seule issue : UMP ou PS.

Nos vies sont régies par la politique (vie de la cité). Seulement, dans notre société, la politique est aux mains d'une infime minorité totalement détachée de la population.

Notre société va très mal (au niveau environemental, social, économique, moral, de la sécurité) et pour influer sur elle nous n'avons qu'une possibilité, le vote. Si tu penses que le vote occasionnel ne suffit pas pour faire une démocratie, que nous pouvons et que nous devons inventer et exiger une démocratie plus participative qui rende les citoyens actifs, voire exiger la démocratie directe, alors rejoins-nous et demandons ensemble de vraies démocraties.

Comme ce qui s'est fait en Espagne, nous sommes très attachés au côté apartitiste et pacifiste du mouvement. Chacun parle en son nom et nous nous réunissons seulement par volonté commune d'un système vraiment démocratique.
Nous n'appelons ni à l'abstention, ni à voter pour un quelconque candidat ni à voter blanc, chacun est libre de se forger sa propre opinion, mais pour se faire une véritable opinion, nous voulons créer un mouvement qui rassemble la population afin qu'elle puisse avoir des débats et discussions critiques sur le système.

PRÉCISION IMPORTANTE :
Il ne s'agit pas du tout d'un appel au "Tous pourris", mais bien d'une dénonciation du système de représentativité. La délégation du pouvoir, ce n'est pas le pouvoir au peuple, ce n'est pas la démocratie. Voilà ce que nous dénonçons !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.