Décès d’un Indigné SDF malade tabassé à mort à Lille le 12 septembre dernier

https://www.facebook.com/events/1502199000058547/?ref_newsfeed_story_type=regular

Ce jeudi 16 octobre 2014, 15h, reçu ce message :

ENTERREMENT de Philippe  vendredi 17 octobre 10h à Beauvais ! Dernier hommage, à lui et à sa gentillesse.
Philippe Lobet, notre ami, tabassé à mort par trois jeunes gens près de Lille à Villeneuve d'Asq, après qu'il soit retourné à la rue.
La cérémonie aura lieu à 10h00 à l'église St Jean-Marie de Vianney, suivie de l'inhumation au cimetière du Tilloy, près de ses parents, dans le quartier de la zup à Beauvais. Merci d'indiquer si vous avez l'intention de venir.
DÉPART DU TRAIN Vendredi MATIN À 7H35 GARE DU NORD.
R-V au + tard à 7h20 devant le quai de départ. RETOUR 13H35 de Beauvais. Coût A-R = 28,40€

 

Précédentes informations à ce sujet :

Tu, vous, vous souvenez peut-être de Philippe, de Beauvais, qui venait souvent à Paris pour manifester... La dernière fois le 29 mai, contre le FN et il était venu avec nous au bord du canal St Martin où nous avons décidé d'aller aux régionales. Philippe avait la colonne vertébrale courbée, tête coincée vers le sol mais des yeux vivaces.


Message de François, dimanche 21 septembre 2014, 17h30

Tu, vous, vous souvenez peut-être de Philippe, de Beauvais, qui venait souvent à Paris pour manifester... La dernière fois le 29 mai, contre le FN et il était venu avec nous au bord du canal St Martin où nous avons décidé d'aller aux régionales. Philippe avait la colonne vertébrale courbée, tête coincée vers le sol mais des yeux vivaces. Son dernier acte a été une marche pour l'amour en juillet où il avait fait, seul, 150 km.
Dominique et Gilles lui avaient trouvé un appart, mais il cherchait de l'affection et a préféré retourner à la rue où il s'est fait tabasser par troid jeunes la semaine dernière. Il est mort à l'hôpital aujourd'hui. Il n'a pas de famille et je vous invite à penser à aller à Lille pour son enterrement. Info au prochain message.

François

Les-Morts-de-la-Rue.jpg


Message de Gilles, mardi 23 septembre 2014, 20h :
À ceux qui ont connu Philippe.
Comme vous le savez sans doute, Philippe, qui avait rejoint le mouvement des Indignés lors de la marche de Lille et la marche de banlieue, s'est fait tabasser à Lille par des jeunes, la nuit du Vendredi 12 sept, il est mort dimanche dernier a l'hôpital d'Amiens de la violence de leurs coups à la tête et à la colonne vertébrale (sachant qu'il était atteint d'une maladie osseuse incurable au niveau des vertèbres : ankylospondilarthrite).

Avec Melissa et ses parents, nous nous étions beaucoup démenés pour aider Philippe, on était devenus un peu sa famille. Melissa a interrogé, hier, le médecin de l'hôpital d'Amiens qui l'a suivi après son opération ; les interventions jugées indispensables ont échoué et l'ont rendu tétraplégique, ne pouvant quasimment plus respirer, il a été mis sous machine respiratoire, puis il a été décidé de le débrancher, ce qui a occasionné sa mort... (sous réserve d'infos supplémentaires) nous ne savons pas, pour l'instant, pourquoi cette décision a été prise, nous ne savons d'ailleurs pas pourquoi l'hôpital de Lille l'a relaché si tôt, ni pourquoi celui de Beauvais l'a pris en charge puis envoyé à  Amiens, ni dans quel état de santé il est arrivé à Amiens.

Philippe ayant comme seule famille son frère David, lui aussi sous tutelle, c'est donc l'État qui prend en charge l'enterrement.
Il aura probablement lieu la semaine prochaine (il faut attendre l'autopsie).
Philippe souhaitait être enterré au cimetière de Beauvais, près de ses parents morts il y a une dizaine d'années.

La brigade criminelle de Lille a pris en charge l'affaire hier. D'après les derniers sms envoyés à Florent, Indigné de Lille, Philippe indique l'âge de ses agresseurs, l'heure, la date, le lieu de l'agression et le témoignage d'un chauffeur de bus et de passants qui ont tenté d'intervenir. L'autopsie révélera l'intensité des violences. On se demande si la prise en charge et les soins à l'hôpital ont été correctement faits compte tenu de son statut de sdf sans famille. Peut-être là aussi il y a des négligences et des responsabilités.

Philippe Lobet est mort, on ne peut plus rien pour lui ... je ne souhaite, personnellement, voir personne mis en prison, mais que les responsables soient mis en face des conséquences de leurs actes ; de la souffrance occasionnée, d'une vie qu'il ont supprimmée, qu'ils ne soient pas punis, mais qu'ils réparent ce qu'ils ont fait... en s'occupant d'un semblable par exemple : quelqu'un qui aurait survécu à leurs coups.

Une personne a perdu la vie, pourquoi en gâcher d'autres, qu'est ce que nous y gagnons, nous la société ?

Je vous tiens au courant dès que j'ai d'autres nouvelles.

Gilles

sans © ??? sans © ???

(images issues du site Morts de la rue : http://www.mortsdelarue.org/)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.