Carnet d’adresses : Feng Kai Xuan artiste plasticienne performeuse dans le Nord (France)

Kaixuan FENG (la tradition asiatique voudrait que le NOM précède le prénom), artiste plasticienne - performeuse a exposé du 3 décembre 2011 au 29 janvier 2012 à la Ferme d'en Haut à Villeneuve-d'Ascq (Nord) : CARNET D’ADRESSES.

Peintures, photos, installations, videos, objets, consistant les traces de ses performances réalisées durant les six derniers mois.

télécharger / écouter Kaixuan Feng

>>> 

Kaixuan-Feng_carnet-d-adresses_400.gif

 Sa démarche artistique s’articule autour de la notion d'échange et du rapport public/privé. Peintre de formation, elle crée aujourd'hui des événements à travers l'art de la performance. La photographie, la vidéo, la peinture lui permettent de composer l'évènement, mais produisent également une trace de celui-ci. En créant les circonstances de la rencontre (rendez-vous), elle cherche à créer des passerelles entre la vie et l'art, entre son espace intime et celui de l'autre. Les objets du quotidien établissent souvent dans son travail le passage de la sphère privée à la sphère publique.

Installée en France depuis 2005 pour étudier l'art, elle est étrangère. Depuis son arrivée, elle renouvelle chaque année son titre de séjour en date du 26 octobre. En 2010, une fois son diplôme obtenu, le renouvellement de ses papiers se fait plus difficile. Grâce aux actions d'un comité de soutien, elle continue de vivre et travailler en France sous réserve d'exercer... une profession libérale générant un chiffre d'affaire de 16 125 € par an !...

Cette situation a inspiré ce projet. Lorsque l'on vit dans un pays étranger, on y est installé de façon temporaire. Ces circonstances génèrent une impression d'inconstance, voire d'errance.

« Les objets que j'utilise chaque jour ne m'appartiennent pas réellement. C'est comme si tout ce qui m'entoure était emprunté. Le jour où je quitte le pays je dois tout laisser, n'emportant qu'une valise. »

C'est pour partager ce sentiment de dépossession qu'elle souhaite réaliser ce projet. Les différentes phases représentent le temps qui lui est accordé, le temps rythmé par un compte à rebours.

Acte 1 : “L'emprunt” – Exposition d'objets, installation, à La Condition Publique, à Roubaix, mai 2011

télécharger / écouter le reportage (illustration musicale : Jay Chou – chrysanthemum sill piano version)

>>> 

Kaixuan-Feng_Artiste-sous-Condition_00129_300.gif

photo : René Lavergne

Dans une salle d'exposition, elle a exposé publiquement tous les objets qu'elle possède depuis son arrivée en France, il y a cinq ans. Pendant une semaine (la durée de l'exposition), elle a proposé aux visiteurs d'emprunter un objet et de l'utiliser. Elle a donné rendez-vous à plus de cent visiteurs qui ont adopté ses affaires, et de se retrouver six mois plus tard (période d'expiration de son titre de séjour temporaire où elle attend une réponse de la part de préfecture) pour qu'ils lui restituent l'objet prêté.

Acte 2 : “Toujours être ailleurs, jamais être chez soi” – Performances

Alors que le public lui a emprunté tous ses objets, son appartement s'est vidé.

Chaque soir, elle part avec sa valise et une adresse pour passer la nuit chez une personne. Le lendemain elle aura une nouvelle adresse indiquée par la personne qui l'a accueillie la veille.

Acte 3 : “Vivre de l'art” – Peintures, photos

Pour répondre à l'exigence du chiffre d'affaire imposé, elle a travaillé en tant que professeur de chinois, de calligraphie, de peinture, comédienne, metteur en scène, scénariste, styliste, modèle, animatrice, interprète, retoucheur photo, Zbrusher 3D film d'animation… Lors de l'exposition finale, elle exposera l'ensemble de ses fiches de paye.

Afin de "rendre hommage" à la performance de son voyage d'errance (Acte 2), elle a réalisé une série de photos chez les personnes qui l'ont accueillie. Elle a posé dans le décor des chambres de ses hôtes. L'intention de l'artiste a été de trouver une esthétique à la frontière du reportage et de la mise en scène, ces "reconstitutions du réel" sont à vendre. Cela lui permet de vivre indirectement de ses performances.

L'exposition finale "Carnet d'Adresses" s'est tenue du 3 décembre 2011 au 29 janvier 2012 à la Ferme d'en Haut à Villeneuve-d'Ascq. Peintures, photos, installations, videos, objets, consistant les traces de ses performances réalisées durant les six derniers mois.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.