Bangladesh : plus de 150 élus locaux français demandent la libération de Moussa

C’est en qualité d’élus de la République profondément attachés aux valeurs affichées sur les frontons de leurs mairies que plus de 150 d'entre eux s'adressent aujourd’hui à Jean-Marc Ayrault, nouvellement nommé Ministre des Affaires Etrangères, pour demander la libération de l’humanitaire français Maxime Puemo Tchantchuing dit «Moussa», en détention au Banglasdesh depuis plus de deux mois.

Parti en mission humanitaire au Bangladesh pour venir en aide à des réfugiés Rohingyas, Moussa a été arrêté le 22 décembre dernier et est maintenu en détention depuis près de deux mois dans des conditions extrêmement difficiles.

Les simples vérifications portant sur l’objet de son séjour au Bangladesh auprès des associations concernées et des services consulaires français se sont transformées en de terribles accusations infondées ; son dossier étant, de l’avis de tous ceux qui l’ont consulté, totalement vide.

Face à un supposé vice de procédure annulant donc sa libération qui aurait dû être effective le 11 janvier 2016, les avocats de Moussa ont déposé une nouvelle requête le 27 janvier. Cette dernière n’ayant pas abouti, Moussa reste incarcéré dans l’attente d’un nouveau procés.

Son frère a pu lui rendre visite, et nous a fait part de son inquiétude quant à son état de santé qui ne cesse de se dégrader. Il est donc urgent d’agir.

Malgré une pétition réunissant près de 450 000 signatures, des courriers d’alertes de sénateurs, députés et maires adressés à Monsieur Laurent Fabius, alors Ministre des Affaires Etrangères, Moussa reste à ce jour emprisonné.

Aujourd’hui, sa famille, ses amis et l’ensemble de ceux qui sont mobilisés depuis près de deux mois appellent à sa libération.

C’est au nom de notre devise républicaine que nous prenons part à cette mobilisation.

Au nom de la Liberté d’abord, parce que la place d’un humanitaire n’est pas en prison, mais sur le terrain, auprès des plus démunis. Lorsque son arrestation et son incarcération à l’étranger n’ont aucun motif valable, c’est à la République d’intervenir, et de se battre pour sa liberté, qu’elle soit de conscience ou de circulation.

Au nom de l’Égalité aussi, parce que Moussa est un citoyen français, et à ce titre, il doit bénéficier de la protection indispensable de la République comme n’importe quel autre ressortissant français.

Au nom de la Fraternité enfin, parce que nous souhaitons témoigner toute notre amitié et notre solidarité à Maxime Puemo Tchantchuing injustement incarcéré, à sa famille et à ses proches.

En nous engageant publiquement, nous souhaitons encourager d’autres élus de la République à faire de même.

Moussa incarne chacune de ces valeurs, les personnes le connaissant en témoignent et la mobilisation pour sa libération est à l’image de l’affection qui lui est portée.

Il a tenté ces dernières années d’améliorer le quotidien des plus démunis, en France comme à l’étranger. Il a consacré tout son temps à organiser des maraudes à Paris et en banlieue.

Il a également plaidé la cause des Rohyngias à l'ONU, qui décrit cette minorité comme étant la plus persécutée au monde. Ceci est la raison de ses derniers voyages au Bangladesh, en Birmanie et en Malaisie.

Nous nous devons donc d’agir avec le même élan de fraternité qui l’a animé et l’anime encore aujourd'hui.

Nous, élus locaux, demandons donc au nouveau ministre des Affaires Etrangères Monsieur Jean-Marc Ayrault de bien vouloir faire de ce dossier une priorité et réaffirmons notre attachement à la justice et notre soutien en faveur de la libération de Maxime Puemo Tchantchuing.

Nous appelons également chaque élu qui le souhaite à soutenir Moussa et sa famille, à rejoindre la mobilisation et à interpeller par courrier, les députés et les sénateurs.

Le 4 mars prochain à Montreuil, une soirée de soutien est organisée à l’initiative de la famille et du comité FreeMoussa. Nous serons également présents à leurs côtés pour leur témoigner de notre engagement et les accompagner dans cette épreuve.

 

 #LesElusAvecMoussa 

Mustapha Aabou (SE)-Massy (91)Samir Abdelwahed (SE)-Nanterre (92); Selimane Abderrahmane (SE)-Bobigny (93); Guillaume Ahizi-Elliam (SE)-Valenton (94); Salem Aidoudi (LR)-Livry Gargan (93)Farida Amrani (PCF)-Evry (91)

Alexis Bachelay (PS)-Colombes (92); Riyad Bais Belala (SE)-Bobigny (93); Bakayoko Bally (FG)-Saint-Denis (93); Elsa Bardeaux (PCF-FG)-Villeneuve Saint Georges (94); Abdoulaye Bathily (PS)-L’Hay Les Roses (94); Mehdy Belabbas (EELV)-Ivry Sur Seine (94); Mounir Belhamiti (Ecologiste)-Nantes (44); Mohamed Belmeliani (DVG)-Tignieu Jameyzieu (38); Mounia Benaili (PG)-Juvisy sur Orge (91); Youssef Ben Amar (FG)-Allonnes (72); Adem Benchelloug (UDI)-Valence (26); Nadia Ben Moussa (SE)-Villeneuve Saint Georges (94); Leila Ben-Nasr (SE)-Pantin (93); Rida Bennedjima (SE)-Pantin (93); Brahim Benramdan (PG)-Bagnolet (93); Mohammed Bensaber (SE)-Aulnay Sous Bois (93); Mohammed Ben Yakhlef (SE Villeneuve Saint Georges (94)Mohamed Ben Youssef (FG)-Allonnes (72); Assia Benziane (FG)-Fontenay Sous Bois (94)Alexandre Bergh (PCF-FG)-Tremblay en France (93); Méhadée Bernard (PCF-FG)-Ivry Sur Seine (94); Patrice Bessac (PCF)-Montreuil (93); Habiba Bigdade (PS)-Nanterre (92); Claude Binet (SE)-Anzex (47); Fatma Bouhassoune (SE)-Valenton (94); Hicham Boulhamane (SE)-Creil (60)Grégory Boulord (PG)-Gennevilliers (92)Nizarr Bourchada (SE)-Brie Comte Robert (77)Maryam Bousalam (PS)-Courdimanche (91)Mehdi Bouteghmess (SE)-La Courneuve (93)Emel Bourhali (SE)-Paray Vieille Poste (91) ; Faysa Bouterfas (SE)- Bobigny (93); Philippe Bouyssou (PCF)-Ivry Sur Seine (94)

Wassila Chall (SE)-La Courneuve (93)Latifa Chay (PS)-Romans sur Isère (26); Insaf Chebanne (SE)-Villeneuve Saint Georges (94); Omar Cheriguene (SE)-Villeneuve Saint Georges (94); Seyfedine Cherraben (SE)-La Courneuve (93)Fethi Chouder (FG)-Aubervilliers (93); Karima Chouia (EELV)-Hem (59); Pascal Clerget (PCF)-Fontenay Sous Bois (94);

Loic Damiani (PCF)-Fontenay Sous Bois (94); Medy Debigaderne (SE)-Clichy-Sous-bois (93)Sabrina Dehoum (UDI)-Bobigny (93)Omer Demirel (SE)-Nantes (44); Jean Denat (LR)-Gennevilliers (92); Benjamin Dumas (PCF)-Bobigny (93)Magou Dramé (SE)-Massy (91)Haikel Drine (SE)-Blanc Mesnil; Gery Dykoka Ngolo (PCF)-Stains (93);

Jean-Louis Ekassou (SE)-Valenton (94); Marouan El Amrani (SE)-Fresnes (94); Kamel El Mahouti (SE)-Saint-Denis (93)Essaid Ezabori (PS)-Le Grand Quevilly (76);

Christine Fantuzi (SE)-Montreuil (93); Claire Fiquet (SE)-Gennevilliers (92)

Nadir Gagui (SE)-Cergy (95); Vanessa Garnier (PCF)-Fontenay Sous Bois (94)Jean-Philippe Gautrais (FG)-Fontenay Sous Bois (94); Mourad Ghazli (UDI)-Thiais (94); Imen Guedda (SE)-Villeneuve Saint Georges (94);

Haouria Hadj Chikh (SE)-Marseille (13); Fabienne Haloui (PCF-FG)-Orange (84); Razzy Hammadi (PS)-Montreuil (93); Nadia Hathroubi-Safsaf (EELV)-Cergy (95);  Said Hefad (SE)-Ivry Sur Seine (94); Abdeslam Hitache (SE)-Blanc Mesnil (93)Dawari Horsfall (SE)-Massy (91)Yacine Houichi (SE)-Montreuil (93); Vincent Huet (Ensemble,FG)-Saint-Denis (93)

Ali Id Elouali (EELV)-Choisy le Roi (94); Mohamed Ifticene (SE)-Massy (91)

Oufqir Jamel (EELV)-Sallaumines (62); Solen Jestin (PCF)-Fontenay Sous Bois (94);

Mamilla Kadri (PCF)-Villejuif (94); Salih Kaygisziz (Droite et Centre républicaine)-Ambilly (74); Fily Keita Gassama (PCF)-Champigny Sur Marne (94); Rochdi Keltoum (SE)-Cergy (95)Youcef Khinache (SE)-Ermont (95)Lamya Kirouani (PCF)-Ivry Sur Seine (94); Brahim Koujane (EELV)-Avion (62); Anne Klopp (PCF)-Fontenay Sous Bois (94);

Nassim Lachelache (SE)-Fontenay Sous Bois (94); Mohrad Laghrari (SE)-Beauvais (60); Samir Laidi (SE)-Saint Ouen (93); Nasser Lajili (SE)-Gennevilliers (92)Patrice Leclerc (PCF)-Gennevilliers (92)Sylvain Leger (SE)-Bobigny (93)Claude Leseur (SE)-Valenton (94);

Hayatte Maazouza (PS)-Trappes (78); Dominique Macabeth (EELV)-Fontenay Sous Bois (94)Cheikh Mamadou (SE)-Montreuil (93); Najima Mazari (SE)-Massy (91)Claude Mallerin (PCF)-Fontenay Sous Bois (94);Maimouna M’Baye (SE)-Creil (60)Mohamed Mechmache (SE)-Clichy Sous Bois (93)Assia Meddah (UDI)-Sucy en Brie (94)Ahcen Meharga (SE)-Gennevilliers (92)Madjid Messaoudene (PCF) -Saint-Denis (93); Sarah Misslin (PCF)-Ivry Sur Seine (94); Moulay Mohamed (SE)-Sevran (93); Mehdi Mokrani (PCF)-Ivry Sur Seine (94); Pierre Montella (LR)-Bobigny (93); Christine Moreau (PS)-Bonneuil Sur Marne (94); Nadia Mouaddine (FG) -Gennevilliers (92)Jose Moury (PCF)-Bobigny (93)Baptiste Murcia (PS)- Haveluy (59);

Assia Nait Bahloul (PCF)-Fontenay Sous Bois (94); Mamadou N'diaye (SE)-Bobigny (93)Redanga N’gaibona (SE)-Corbeil Essonnes (91); Sokona Niakhaté (FG)-Fontenay Sous Bois (94);

Azdine Ouis (SE)-Corbeil Essonnes (91);

Jimmy Parat (SE)-Bagnolet (93)Anne-Laure Perez (PCF)-Gennevilliers (92)Albin Phillips (SE)-La Courneuve (93)Sonia Pignot (EELV)-Saint-Denis (93)Régis Pio (EELV)-Fontenay Sous Bois (94)

Slimane Rabahallah (PSG)-Saint-Denis (93)Abdelkarim Ramdane (EELV)-Strasbourg (67); Romain Rebello (PCF)-Cournon d’Auvergne (63);  Hakim Rebiha (SE)-Saint-Denis (93)

Abdel Sadi (PCF)-Bobigny (93);  Hasana Sadiki (SE)-Valenton (94); Nora Saint-Gal (PCF)-Fontenay Sous Bois (94); Sanaa Saitouli (SE)-Cergy (95)Tama Samaké (SE)-Massy (91)Fouad Sari (SE)-Vigneux Sur Seine (91)Sarah Sbia (SE)-Bobigny (93); Bahri Sebkhi (PCF)-Ivry Sur Seine (94); Rachid Sekkour (PS)-Vandoeuvre les Nancy (54); Kader Selmet (SE)-Nanterre (92)Zohra Soughmi (SE)-Kremlin-Bicetre (94)Cécile Spano (SE) -Valenton (94);

Maurice Tarcy (SE) -Valenton (94)Moustapha Thiam (SE)-Choisy le Roi (94)Hocine Tmimi (FG)-Vitry Sur Seine (94); Aissé Traoré (SE)-Beauvais (60); Sylvie Tricot-Devert (FG)-Fontenay Sous Bois (94)

Patrick Vassallo (FG) -Saint-Denis (93); Jean-Francois Voguet (PCF)-Fontenay Sous Bois (94);

Khadra Yahia Benattia (PS)-Valence (26); Metin Yavuz (SE) -Valenton (94)

Nisrine Zaibi (PS)-Chalons-Sur-Saone (71); Youssef Zaoui (SE)-Bobigny (93); Karim Ziabat (PS)-Eragny (95)...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.