Une indécence majeure

De la création d'un ministère de l'identité nationale à la stigmatisation-expulsion-punition-collective des Roms, en passant par les nationalités conditionnelles de seconde zone, se dessine en France un effondrement éthique d'une ampleur sidérante. Une indécence majeure qu'aucun bénéfice politicien ne saurait justifier.De très vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler.

De la création d'un ministère de l'identité nationale à la stigmatisation-expulsion-punition-collective des Roms, en passant par les nationalités conditionnelles de seconde zone, se dessine en France un effondrement éthique d'une ampleur sidérante. Une indécence majeure qu'aucun bénéfice politicien ne saurait justifier.
De très vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler.

Patrick Chamoiseau

 

 

Une avalanche de discours et d'annonces provocatrices s'abat depuis plusieurs mois sur notre pays. Jusqu'au plus haut niveau de l'État, on entend des propos qui étaient jusqu'à présent l'apanage de l'extrême droite.
Dans le chaos et la complexité du monde contemporain, la Maison des Passages a fait le choix de développer ses activités autour de la rencontre des cultures et du respect de l'Autre. La France a toujours été une terre de métissage, c'est pour rappeler cette évidence et défendre les principes d'égalité, de liberté et de fraternité que nous nous joindrons à toutes les associations, syndicats et partis politiques qui manifesteront en France samedi 4 septembre 2010.
En accord avec notre ami Patrick Chamoiseau, nous avons édité une carte postale à destination de la présidence de la République qui reprend ce texte.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.