Billet de blog 6 juin 2013

Emploi scientifique : la catastrophe annoncée

Le 29 mai dernier, le Conseil scientifique du CNRS a voté à l'unanimité une « adresse » à Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, que Mediapart publie ici, réclamant « un plan d’emploi pluriannuel pour toutes les catégories de personnel de la recherche ». Le Conseil s'alarme d'une situation de l'emploi qui « plonge dans le désarroi toute une génération de jeunes chercheurs ». 

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 29 mai dernier, le Conseil scientifique du CNRS a voté à l'unanimité une « adresse » à Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, que Mediapart publie ici, réclamant « un plan d’emploi pluriannuel pour toutes les catégories de personnel de la recherche ». Le Conseil s'alarme d'une situation de l'emploi qui « plonge dans le désarroi toute une génération de jeunes chercheurs ». 


La situation de l’emploi dans les universités et organismes de recherche souffre aujourd’hui de la conjonction de quatre facteurs :

• La situation économique globale, qui peut conduire à une réduction des embauches dans les entreprises, notamment pour les docteurs

• La diminution brutale, mais qui aurait dû être prévue, du nombre de départs à la retraite dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche qui va s’accentuer dans les années à venir (chute d’environ 40% du nombre de postes libérés en 2014 pour CNRS et universités)

• Le nombre considérable de personnels présents dans les universités et laboratoires de recherche ayant un statut précaire (plusieurs dizaines de milliers)

• Les difficultés budgétaires des organismes et universités liées d'une part aux baisses de la subvention d’Etat et à l'absence d'anticipation pour la prise en compte du « glissement vieillesse technicité » et des pensions et, d'autre part, au passage aux compétences élargies pour les universités.

Cette situation budgétaire conduit, pour le moment, le CNRS à ne pas remplacer tous les départs mais seulement les départs à la retraite. Ceci se traduit par une baisse du nombre d’emplois et une réduction forte du taux de recrutement (-25% entre 2010 et 2013). De même, la situation de l’emploi est difficile ou bloquée dans les autres organismes de recherche. Enfin, les mille postes annoncés n'enrayeront pas la décroissance des emplois dans les universités qui sont dans l’incapacité de pourvoir leur plafond d’emploi, faute de moyens.

Cette situation crée les conditions d’une catastrophe annoncée et plonge dans le désarroi toute une génération de jeunes chercheurs.

Le Conseil scientifique du CNRS, qui a accueilli avec enthousiasme Madame la Ministre lors de sa prise de fonction, ne peut passer sous silence la catastrophe qui se prépare en terme d’emplois, catastrophe qui aura un impact négatif durable sur la recherche, l’enseignement supérieur, la science française et par voie de conséquence l’économie française. Ni la direction du CNRS, ni le ministère ne semblent prendre la mesure de ce qui se profile.

Dans ces conditions, le Conseil scientifique du CNRS demande, conformément au texte signé en novembre 2012 lors des Assises conjointement par la direction du CNRS et le Comité National de la Recherche Scientifique (représenté par son instance de coordination, le « C3N »), « un plan d’emploi pluriannuel pour toutes les catégories de personnel de la recherche » qui soit intégré dans une loi de programmation budgétaire.

Il demande à Monsieur le Président du CNRS de porter avec force cette adresse auprès de Madame la Ministre.

Le Conseil Scientifique du CNRS demande solennellement à Madame la Ministre de prendre en compte cette adresse pour que son nom ne reste pas associé à une génération sacrifiée.

Votée à l'unanimité, 29 mai 2013.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois