Lettre ouverte après l'éviction de Maria Inés Rodriguez du CAPC de Bordeaux

Plusieurs dizaines de professionnel·le·s du monde de l'art protestent contre l'éviction de la directrice du CAPC, musée d'art contemporain de Bordeaux, et s'inquiètent pour le devenir de cette importante institution culturelle.

C'est le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, que nous avons appris par la presse l’éviction prochaine de Maria Inés Rodriguez de la direction du CAPC, le musée d’art contemporain de Bordeaux. Le nombre de directrices et de présidentes à la tête des institutions culturelles françaises est si faible que cette annonce marque une nouvelle régression de la parité dans le monde si masculin des arts français.

Le licenciement annoncé de cette excellente professionnelle, commissaire d’exposition internationalement reconnue pour sa curiosité, la justesse de sa programmation et la qualité de ses accrochages nous stupéfie.

Maria Inés Rodriguez a relancé la dynamique du CAPC avec les rétrospectives qu’elle a consacrées à Beatriz Gonzalez, Alejandro Jodorowsky, Judy Chicago ou encore Franz Erhard Walther, lion d’or à Venise en 2017. Elle a offert une place prépondérante à la collection du musée, exceptionnelle, qui est visible en permanence par le public. Depuis sa nomination en 2013, elle a bénéficié du soutien jamais démenti des « amis du CAPC » et réussi à développer le mécénat, un critère désormais important pour la réussite des responsables de musées tant les financements publics peuvent se faire rares.

Les récentes déclarations de l’adjoint au maire de Bordeaux chargé de la culture, Fabien Robert, qui se demande ouvertement si « l’art contemporain existe encore » et souhaite que le CAPC devienne une « vitrine » publicitaire de la ville, comme l’a rapporté Rue 89 Bordeaux, nous inquiètent. A Libération, il déclare qu' « il y a "un sujet CAPC" », et que « cela fait des mois que je visite des lieux, je fais du sourcing, je fais du benchmarking, pour définir des orientations.»

Nous sommes des professionnel·le·s de l’art, nous aimons les musées et le public. La transmission de la joie et de l’intelligence des œuvres au plus grand nombre est à nos yeux un enjeu essentiel. Nous sommes révolté-e-s de voir qu’au fil des ans, d’un directeur·ice du CAPC à l’autre, les mêmes problèmes se retrouvent : pressions continues sur la direction du musée prise dans le corset de la régie municipale, manque de soutien institutionnel, affaiblissement des moyens financiers. Le CAPC est riche d’une histoire prestigieuse qui compte dans le paysage international de l’art. Il serait dramatique d’y mettre fin par des intentions politiciennes à courte vue.

Nous affirmons par cette tribune notre attachement au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux et à la programmation de sa directrice.  Et nous nous permettons d’interpeller la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, sur l’important enjeu pour l’art contemporain qui se joue ces jours-ci à Bordeaux.

Première signatures :

Nick Aikens, Commissaire d'exposition, Van Abbemuseum, Eindhoven
Magali Arriola, Commissaire Fondation Kadist, San Francisco
Xabier Arakistain, Commissaire indépendant, Bilbao
Colette Barbier, directrice de la Fondation d'entreprise Ricard, Paris
Marie-Laure Bernadac, Conservatrice générale honoraire
Etienne Bernard, Directeur Passerelle Centre d’art contemporain, Brest
Lionel Bovier, Directeur du Mamco, Genève
Caroline Bourgeois, Conservatrice, Collection Pinault, Paris
Anne Davidian, Commissaire d’exposition
Florence Derieux, Directrice des expositions, Hauser & Wirth, New York
Patricia Falguières, Professeure, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris
Elena Filipovic, Directrice, Kunsthalle Basel
Juan Gaitan, directeur du Musée Tamayo, Mexico
Katya García-Antón, Directrice, OCA, Oslo
Marta Gili, Directrice, Jeu de Paume, Paris
Dominique Gonzalez-Foerster, Artiste, Paris
Catherine Grenier, Directrice, Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris
Hou Hanru, Directeur artistique, MAXXI National Museum of the 21st Century Arts, Rome
Barbara Hernandez, Directrice Ecole Soma, Mexico
Sofía Hernandez Chong Cuy, Directrice, Witte de With, Rotterdam
Evelyne Jouanno, Directrice Ars Citizen, San Francisco
Emma Lavigne, Directrice Centre Pompidou-Metz
Elisabeth Lebovici, Critique d’art, Paris
Pablo Leon de la Barra, Commissaire d’exposition, Latin America, Solomon R Guggenheim Museum and Foundation, New York
Eric Mangion, Directeur du Centre d’art de la Villa Arson, Nice
Stéphanie Moisdon, co-directrice du Consortium, centre d’art contemporain de Dijon. et responsable du Master Arts Visuels de l’Ecole cantonale d’art de lausanne (ECAL)
Claire Moulène, commissaire d’exposition, Palais de Tokyo, Paris
Ramiro Martinez, directeur Museo Ampara, Puebla
Frances Morris, Directrice, Tate Modern, London
Adriano Pedrosa, Directeur artistique, MASP, Museu de Arte, São Paulo
Agustin Pérez Rubio. MALBA Artistic Director, Buenos Aires. Argentina.
Jean Marc Prévost, Directeur du Carré d’Art, Musée d’art contemporain de Nîmes
François Quintin, Directeur délégué, Lafayette Anticipations, Paris
Valentin Rodriguez, Directeur des Collections, Les Abattoirs, Toulouse
Ute Meta Bauer, Directrice, NTU Centre for Contemporary Art Singapore
Nataša Petrešin-Bachelez, commissaire indépendante, Paris
Krist Gruijthuijsen, Directeur, Kunst-Werke, Berlin
Octavio Zaya, Critique d’art et commissaire indépendant, New York
Vivian Sky Rehberg, Directrice Piet Zwart Institute, Rotterdam
Annabelle Teneze, Directrice, Les Abattoirs, Toulouse
Sandra Terdjman, Co-directrice, Council, Paris
Hans-Ulrich Obrist, Directeur Serpentine Gallery, Londres
Giovanna Zapperi, Professeure, Université de Tours

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.