Le Passe Navigo unique: l'écologie au service des Franciliens

Les candidat(e)s EELV pour les régionales d'Île-de-France veulent rappeler la paternité des écologistes sur le Passe Navigo unique qui sera mis en place à la rentrée prochaine. « Le Passe Navigo unique, c'est l'esprit de reconquête citoyenne et de solidarité que nous voulons pour l'Ile-de-France de demain. »

Les candidat(e)s EELV pour les régionales d'Île-de-France veulent rappeler la paternité des écologistes sur le Passe Navigo unique qui sera mis en place à la rentrée prochaine. « Le Passe Navigo unique, c'est l'esprit de reconquête citoyenne et de solidarité que nous voulons pour l'Ile-de-France de demain. »


 

Cet été, un vent de liberté se lève sur l'Ile-de-France, et le pouvoir d'achat de ses habitants va profiter d'une grande bouffée d'oxygène. Voulu et porté par les écologistes, le Passe Navigo unique arrive enfin. Il est même déjà là pour les jeunes qui ont une carte Imagine'R. Ces derniers ne connaitront plus les différentes zones qui érigent des murs entre le centre de l'Ile-de-France et sa périphérie.

Au 1er septembre, il n'y aura plus qu'une seule Ile-de-France, sans frontières. Un territoire unique qui rassemble, que chacun peut explorer à sa guise pour en découvrir les richesses. Des grands banlieusards aux Parisiens, en passant par les habitants des quartiers ou des zones dites péri urbaines, tout possesseur d'un forfait Navigo pourra, au prix le le plus bas, parcourir toute l'Ile-de-France.

En passant de 116,5 à 70 euros, imaginez combien d'économies va pouvoir faire une famille de la grande couronne, qui paye plusieurs abonnements. Le gain de pouvoir d'achat peut aller chaque année jusqu'à 500 euros par personnes ! En temps de crise, tant économique que démocratique, où les gens ne croient plus dans la politique, nous faisons la preuve que l'immobilisme et la gestion comptable, qui oublient les humains derrière les tableurs excel, ne sont pas une fatalité.

Alors qu'elle arrive enfin, tout le monde cherche à s'approprier cette grande mesure d'égalité et de liberté. Même Valérie Pécresse, qui l'a combattue pendant 5 ans, n'a désormais pas de mots assez doux pour tenter de récupérer la maternité de cette mesure.

La réalité est que le forfait Navigo unique n'aurait jamais vu le jour sans les écologistes. Nous avons fait cette proposition aux Franciliennes et aux Franciliens en 2010, et près d'un demi million d'entre eux nous ont apporté leur suffrage. En décembre 2010 nous supprimions la zone 6, alignée sur la zone 5. En juillet 2012 nous obtenions la fin des zones les weekends et les jours fériés. En juillet 2013, nous réalisions le dézonage estivale, suivi en décembre du dézonage pour les petites vacances (Toussaint, Noël, d’Hiver et de Pâques). C’est, enfin, en décembre 2014 que le Passe Navigo à zone unique, y compris pour les bénéficiaires des tarifs sociaux et des cartes Imagine R, était obtenu à l’occasion d’un amendement au budget régional 2015.

Au total, c’est plus de 5 millions d'usagers des transports en commun qui sont concernés par cette mesure historique. C’est la fin de la triple peine pour celles et ceux qui passent plus de temps dans des transports moins nombreux et plus chers.

Face aux renoncements des forces politiques traditionnelles et aux discours technocratiques dominants qui privent le politique de sa capacité à agir, les écologistes disent ce qu'ils font et font ce qu'ils disent ! Un territoire accessible à toutes et tous, c’est l'Ile-de-France que nous avons voulue. C’est celle que nous voulons continuer à construire.

Pour les prochaines élections régionales, les écologistes proposeront un projet pour une Ile-de-France qui rassemble et met ses biens communs au service de tous les habitants, où qu'ils soient et d'où qu'ils viennent. Nous devons tourner la page des vieilles recettes du 20eme siècle et dépasser les clivages stériles qui opposent les uns aux autres et fracturent les territoires.

Notre Ile-de-France est universelle. Elle n'est pas une machine à croissance qui oublie ses habitants au profit des grands quartiers d'affaires. Notre ambition est d'en faire la première région écologique d'Europe, où le bien-être compte plus que le profit, où l'environnement est respecté pour garantir un cadre de vie agréable pour tout le monde.

Les Franciliennes et les Franciliens veulent reprendre leur destin en main et se réapproprier leur territoire. C'est l'esprit du Passe Navigo unique. C'est l'esprit de reconquête citoyenne et de solidarité que nous voulons pour l'Ile-de-France de demain.

Signataires, par département :

75 : Julien BayouEmmanuelle CosseDavid MBanzaClaire Monod, Emmanuel PoilaneChristophe Rossignol, Corinne Rufet, Thierry SchaffauserMarie Toussaint;

77 : Rose de la FuenteBénédicte Monville, Jean-Marc Pasquet, Liliane Pays, Franck Rolland

78 : Jeanine Maurice BellayMarie Durand SmetJean LaffontMounir SatouriGhislaine Senée,

91 : Laurence Bonzani, François DamervalMarie-Pierre DigardElise Lowy, Jacques Picard, Zine-Eddine M'Jati;

92 : Rodéric Aarse, Thiaba Bruni, Alain Fournier, Samia Kasmi, Laure Lechatellier, Alexis Prokopiev

93 : Dina Deffairi-SaissacClaire GuichetAnne-Marie Heugas,  Mohammed Mechmache, Ali Meziane, Michel Poirier

94 : Marianne Boulc'h, Annie LahmerPierre SerneAmigo Yonkeu

95 : Kader BentaharMazouni DahoJuliette Espargillière, Guillaume Vuilletet.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.