Droits de l’Homme : quitte ou double pour la France à la COP

Les droits de l'Homme vont-ils disparaître du texte négocié au Bourget ? C'est ce qui est sur le point de se produire. Les ONG du Human Rights & Climate Change Working Goup en appellent à François Hollande.

Alors même que ce 10 décembre est célébrée l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948 à Paris, est-ce dans ce même lieu et en ce jour que ceux-ci disparaîtront du texte de l’Accord négocié à la COP ? La France, depuis un an, effectue un travail diplomatique de fond et assume pleinement aujourd’hui son rôle de présidence. Elle a contribué à instaurer un climat de confiance. Alors que certains pays poussent en ce moment même pour une suppression de toute référence aux droits de l’Homme, la France ne peut transiger avec ces valeurs fondamentales. François Hollande souhaite que cet Accord constitue « une nouvelle étape pour les droits » et réponde à l’exigence de justice climatique. Il n’y aura pas de justice sans droit, surtout pour les populations les plus affectées par les changements climatiques. Les droits de l’Homme doivent rester tant dans le Préambule que dans l’Article 2 de l’Accord. Ils en constitueront l’une des clés de lecture dans les jours qui suivent. C’est une opportunité historique à ne pas manquer.

Human Rights & Climate Change Working Goup : http://climaterights.org/

Groupe d’organisations non gouvernementales qui travaillent sur les droits de l’homme, l’environnement et la lutte contre la pauvreté. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.