Billet de blog 13 avr. 2015

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Sortir Nexcis de la «vallée de la mort»

Après la décision d'EDF de fermer sa filiale, les experts scientifiques français du photovoltaïque tirent la sonnette d'alarme pour sauver la société Nexcis, située près d'Aix-en-Provence, qui produit des modules photovoltaïques made in France.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après la décision d'EDF de fermer sa filiale, les experts scientifiques français du photovoltaïque tirent la sonnette d'alarme pour sauver la société Nexcis, située près d'Aix-en-Provence, qui produit des modules photovoltaïques made in France.


Il y a quelques jours a été annoncée, à l’initiative des représentants des salariés, la mise en cessation d’activité de la société Nexcis, avec une fermeture définitive possible au 31 juillet. Cette annonce secoue profondément la communauté scientifique française engagée depuis des années dans la recherche photovoltaïque afin d’améliorer, en permanence, les performances des cellules solaires et promouvoir l’innovation industrielle.

Nexcis est justement issue de travaux originaux menés depuis les années 90 dans les laboratoires français du CNRS, d’écoles d’ingénieurs et d’universités, motivés par les recherches de rupture sur les filières photovoltaïques en couches minces. Un long cheminement, également soutenu par l’Union européenne, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), l’Agence nationale de la recherche (ANR), a vu ces recherches se consolider sur le plan industriel: d'abord avec la création de l’Institut de recherche et développement sur l'énergie photovoltaïque (Irdep), en association entre EDF, le CNRS et Chimie Paris Tech, puis la création, en 2009, de la start-up Nexcis. Cette phase de développement industriel a permis également la consolidation d’une relation étroite avec les laboratoires de recherche permettant d’être en continu à la pointe de l’innovation dans ce domaine très compétitif.

En six ans, avec le soutien constant d’EDF, les résultats de Nexcis, sur le plan des performances photovoltaïques ,ont été remarquables, débouchant sur la mise au point d’une technologie originale de fabrication de modules, au meilleur niveau international. Ces résultats, reconnus internationalement par la communauté scientifique, ont également été salués de toutes parts en France comme exemplaires de l’association recherche académique-industrie pour promouvoir l’innovation industrielle dans notre pays. Tout semblait donc réuni pour qu’une nouvelle étape d’industrialisation se mette en place afin de pouvoir commencer à tirer les fruits de cette réussite. La situation actuelle de Nexcis prouve que cette marche est particulièrement difficile à franchir, et ce n’est pas pour rien que cette étape est généralement appelée « la vallée de la mort » dans le processus d’innovation industrielle.

Les raisons qui ont conduit à cette situation sont connues et objectives. Il ne s’agit pas pour nous de les balayer d’un revers de main ; elles sont économiques, et nous les comprenons. A la base, il y a la réalité d’un phénomène de consolidation de l’industrie photovoltaïque en cours au niveau mondial. Celui-ci a entraîné une crise industrielle sans précédent partout dans le monde, en particulier en Europe et en France, qui a touché de nombreux acteurs ne pouvant faire face à la concurrence du marché. Nexcis est maintenant rattrapée par ce tourbillon au moment où elle voulait effectuer sa mue industrielle, et cela peut conduire à sa disparition. Nous avons cependant le devoir d’explorer, avant qu’il ne soit trop tard, toutes les solutions susceptibles de préserver les acquis uniques portés par Nexcis dans le domaine du photovoltaïque en France.

Nous pensons que, dans le contexte de retournement de l’industrie photovoltaïque au niveau mondial, qui est en plein essor, et des enjeux liés à la transition énergétique, la fermeture de Nexcis n’est pas inéluctable et que la situation actuelle peut déboucher sur de nouvelles opportunités de déploiement industriel (exemple du phtovoltaïque intégré au bâti), compte tenu de sa pertinence technologique, de son caractère fortement innovant, et de la qualité de ses équipes. La disparition de Nexcis signifierait aussi la perte d’un démonstrateur préindustriel des technologies couches minces, qui est un maillon essentiel pour transférer rapidement les résultats de recherche et développement vers des produits innovants.

Nous demandons donc à ce que toutes les pistes soient explorées pour permettre une reprise de l’activité de Nexcis. Celle-ci peut compter sur le soutien de la communauté scientifique française pour l’accompagner également dans cette nouvelle phase.

SIGNATAIRES
Elisabeth Chassaing, directrice de recherche CNRS
Stéphane Collin, chargé de recherche CNRS
Ludovic Escoubas, professeur des universités
Arnaud Etcheberry, directeur de recherche CNRS
Jean-François Guillemoles, directeur de recherche CNRS
Jean-Paul Kleider, directeur de recherche CNRS
Jean-Louis Lazzari, chargé de recherche CNRS
Mustapha Lemiti, professeur des universités,
Negar Naghavi, chargée de recherche CNRS,
Pere Roca i Cabarrocas, directeur de recherche CNRS
Christian Seassal, directeur de recherche CNRS
Jean-Jacques Simon, maître de conférence
Abdelilah Slaoui, directeur de recherche CNRS

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités