Billet de blog 14 sept. 2010

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Hommage à l'Atelier littéraire

L'Atelier littéraire disparaît des grilles de France Culture. Son auteure et sa voix, Pascale Casanova, est licenciée par Radio France. Cette nouvelle a suscité l'émotion de plusieurs écrivains, et Mediapart publie ici leur texte en forme d'hommage.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'Atelier littéraire disparaît des grilles de France Culture. Son auteure et sa voix, Pascale Casanova, est licenciée par Radio France. Cette nouvelle a suscité l'émotion de plusieurs écrivains, et Mediapart publie ici leur texte en forme d'hommage.

--------------

Pascale Casanova, apprend-on, vient d'être licenciée par Radio France « pour un désaccord concernant son contrat de travail ». Nous n'en revenons pas. L'Atelier littéraire disparaît de la grille de France-Culture, sans discussion, sans un mot prononcé, à notre connaissance, pour saluer un travail radiophonique exemplaire qui, durant près de quinze ans (les Jeudis littéraires puis Les Mardis littéraires avant L'Atelier depuis la rentrée 2009) et vingt-cinq ans d'antenne sur France-Culture, est devenue l'un des lieux les plus stimulants pour la littérature, pour une certaine idée de la littérature. Réunissant des écrivains, des critiques, des universitaires, des éditeurs, des libraires et des traducteurs, d'émission en émission, Pascale Casanova donnait à entendre une parole critique libre, un ton ou « une inflexion de voix juste », pour reprendre le mot de Julien Gracq. Nous sommes nombreux, assurément, à regretter cette disparition et à saluer la justesse, l'intensité et l'attention de cette voix. Elle va nous manquer.
L'Atelier littéraire proposait chaque semaine, non pas une table ronde de « personnalités » où chacun son tour disait « j'aime » ou « j'aime pas » suivi d'un bon mot ou d'une formule lapidaire potentiellement polémique, mais un espace critique exigeant, drôle, sensible, impertinent, ouvert au débat contradictoire, à la réflexion. Prenant au sérieux le fait littéraire et interrogeant sa modernité, dans une approche ouverte au monde. Auteur, notamment, d'un livre important, La République mondiale des Lettres, Seuil, 1999 et Points, 2008, Pascale Casanova était qualifiée pour conduire, avec ses invités, un tel débat. Son émission ne se contentait pas de diffuser l'entendu d'avance, la répétition du même, mais osait l'écart, la surprise, le questionnement. Une émission curieuse de la multiplicité des formes, des expériences littéraires. Prenant le risque du contemporain, avec toutes ses incertitudes, ses combats, ses vertiges. Qui a su découvrir ou redécouvrir nombre d'auteurs français et étrangers, souvent laissés de côté par les autres médias littéraires. Qui continuait de cultiver un certain art de la conversation, une certaine élégance. Et donnait sens encore à ce beau mot de critique, trop souvent ramené à une simple préoccupation promotionnelle. C'est tout cela qui faisait la tonalité particulière de cette voix. Nous tenions à le dire.


SIGNATAIRES


François Bon
Eric Chevillard
Antoine Volodine
Marie Darrieussecq
Pierre Bergounioux
Jean Echenoz
Pierre Michon
Jean Rolin
Stéphane Bouquet
Jean-Charles Massera
Bertrand Leclair
Olivier Cadiot
Marianne Alphant
Christian Prigent
Jean-Baptiste Harang
Hélène Cixous
Patrick Deville
Philippe Forest
Zahia Rahmani
Nathalie Quintane
Michel Deguy
Patrick Kéchichian
Xavier Person
Tanguy Viel
Sylvie Gouttebaron
Bernard Heidsieck
Jacques Roubaud
Emmanuel Hocquard
Tiphaine Samoyault
Thomas Clerc
Yves Pagès

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali
Journal — Politique
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal — Discriminations
Dans les hôpitaux de Strasbourg, l’aumônerie musulmane a la portion congrue
Les différentes aumôneries des Hôpitaux universitaires de la capitale alsacienne disposent de moyens humains et matériels très disparates, qui laissent le sentiment d’une inégalité de traitement. Côté musulman, l’unique salariée a été privée de son bureau individuel.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER