Vox populiste

Un rien ébranlé par les mails d'insultes arrivés à la rédaction, Mediapart a sollicité Poptronics pour en appeler aux artistes du Net, afin de transformer le torrent de boue. Jean-Philippe Renoult a ainsi créé «Vox populiste», une œuvre sonore à écouter ci-dessous, en forme de claque à la bêtise.

Un rien ébranlé par les mails d'insultes arrivés à la rédaction, Mediapart a sollicité Poptronics pour en appeler aux artistes du Net, afin de transformer le torrent de boue. Jean-Philippe Renoult a ainsi créé «Vox populiste», une œuvre sonore à écouter ci-dessous, en forme de claque à la bêtise.

 

-------------

pave.jpgVoilà que ça recommence... Dès qu'un journaliste fait son travail en France en «sortant» de l'info, il est suspecté du pire. La campagne de dénigrement de Mediapart, depuis que le site fait l'actualité de l'affaire Woerth-Bettencourt, a cependant une autre connotation, qui chagrine plus particulièrement les petits Poucets du Net, tous ceux pour qui l'Internet n'est pas un média «poubelle» mais bien un lieu d'expérimentation, d'innovation et de liberté d'expression inégalé. Puisqu'en effet, Mediapart est «un site Internet» (et avec quel mépris ce qualificatif peut parfois être prononcé ces derniers temps à la télévision...), un de ces médias tout neufs qui n'ont pas encore l'ancienneté et, partant, la respectabilité du Monde ou du Figaro.

C'est pourquoi Poptronics, autre de ces nouveaux médias qui soutient et la liberté d'expression et la presse indépendante, vient à sa manière s'associer au combat de Mediapart. Poptronics est un agenda des cultures numériques, qu'on a la prétention de qualifier d'avant-gardistes. Poptronics, créé en 2007 par un collectif de journalistes et d'artistes, a salué la naissance de Mediapart, puis s'est associé à certains des combats portés par ce média généraliste. Quand Mediapart a proposé à Poptronics une opération commune d'appel aux artistes du Net, Poptronics n'a pas beaucoup réfléchi : on a dit oui. C'est en partant de la matière première même des messages d'insultes et de haine reçus par Mediapart que Poptronics vous propose cette pièce sonore réalisée à chaud. Une claque sonore à la bêtise, signée de l'artiste Jean-Philippe Renoult.

 

Making of

« Vox populiste » est réalisée et mixée en un temps express... rapide comme un courriel.

Samedi 10 juillet, 10 heures, Annick Rivoire me transmet un package de mails insultants reçus par Mediapart suite à l'enquête Woerth-Bettencourt.

Samedi 10 juillet, 14 heures, l'éditeur Hervé Binet se prête au jeu de la lecture des mails à Mediapart.

L451xH421_jpg_Gasometer-8c697.jpgDimanche 11 juillet. Je suis au gigantesque Gasometer de Oberhausen. Musée et centre d'art provisoire, il accueille pour 3 jours les artistes sonores Verena Kuni, Sarah Washington, Felix Kubin, Dinahbird, Knut Aufermann, Barbara Kaiser, Paulo Raposo, et moi. Notre objet consiste à travailler les sonorités et fréquences à partir des résonances naturelles du locus. Il a la superficie du stade de foot et fait 117 mètres de haut... c'est énorme !

Lundi 12 juillet. 9 heures, Je grimpe les 600 marches de l'édifice. 117 mètres de labeur pendant lesquels je lis les mails Mediapart. Je sue, je souffle, je crache mes clopes...

Lundi 12 juillet. 11 heures, une tornade inattendue s'abat sur Oberhausen, nos tentes de camping sont pulvérisées et nos affaires balayées, le matériel d'enregistrement, lui, est sauf

Lundi 12 juillet. 16 heures. A peine remis de ma souffrance, je respire dans un mégaphone à pleine puissance dans l'enceinte du Gasometer.

 

Mercredi 14 juillet, réalisation et mixage de « Vox Populiste » à Paris... une pluie s'abat aux carreaux, pour rappeler que la tempête n'est pas finie.

Jean-Philippe Renoult, 15 juillet 2010

Ecouter

Voix : Hervé Binet, Jean-Philippe Renoult

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.