L’ONG française Solidarités international, avec le soutien de l’Union européenne (ECHO) et de l’UNICEF, et en partenariat avec l’agence de production parisienne Darjeeling et la journaliste freelance Marine Pradel, lance le web documentaire « Wou Ba’aden » (La vie d’après), une œuvre interactive et exploratoire destinée à sensibiliser les internautes européens et libanais aux problématiques auxquelles se confrontent chaque jour plus d’un million de réfugiés syriens au Liban.

 


 

L’avancée continue de l’Etat Islamique en Syrie et sa prise récente de la ville de Palmyre témoignent de l’enlisement du conflit syrien et nous rappellent chaque jour que des milliers de personnes sont contraintes de quitter leurs foyers dans l’urgence et la peur. En quatre années de conflit, le constat est alarmant : 210000 personnes ont perdu la vie, 10 millions de personnes ont été déplacées, dont 1,5 million se sont réfugiées au Liban voisin. Aujourd’hui au Liban, une personne sur quatre est un réfugié.

 

Parce que la vie des Syriens ne peut se résumer à ces chiffres dramatiques, et qu’ils ne peuvent ni ne doivent être oubliés, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL propose aux internautes de comprendre la réalité quotidienne de cette crise humanitaire sans précédent. Grâce au web documentaire "Wou Ba’aden" (La vie d’après), vivez la vie d’un réfugié syrien au Liban : « Vous venez de traverser la frontière syrienne. Votre vie de réfugié commence ici, au Liban. Trouver un toit, à manger, à boire, des toilettes : chaque geste du quotidien devient un défi, chaque jour renouvelé. Plongez dans la vie d’une famille syrienne et trouvez votre propre chemin. Posez des questions à celles et ceux que vous croisez pour profiter de leur expérience. » Voici la mise en situation dans laquelle « Wou Ba’aden » vous invite à vous plonger : vivre dans un abri collectif, un campement informel ou un appartement en ville... Faites face aux problèmes auxquels sont confrontées 1,5 million de personnes, jour après jour.

 

"Wou Ba’aden?" deux mots d’arabe qui veulent à la fois dire « et après? » et « jusqu’à quand? ». Deux mots entendus dans les campements de fortune, dans les files d’attente des distributions d’aide humanitaire, au bord des routes... Une question sans réponse, pourtant répétée comme pour conjurer le sort, l’inconnu et la précarité.

 

« Wou Ba’aden » n’est pas un jeu. Construit et produit sous l’impulsion des équipes nationales de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL basées à Tripoli (au Nord du Liban), la force de ce web documentaire réside dans son origine, le terrain, dans sa dimension humaine tant sur le plan de la conception-production que sur le contenu, et dans sa volonté de sensibiliser autrement, de manière participative et non passive.

 

Mohamed a 11 ans. Il n’a plus de nouvelles de ses parents. Il fait face à une première urgence : trouver un toit. Mohamed a entendu parler d’un campement informel où se sont regroupées quelques familles. Peut-être que là- bas, quelqu’un pourra lui donner des nouvelles de sa famille ?

 

Redonner au mot « réfugié » un sens concret, à l’heure où il est devenu une banalité pour nous tous, et répondre aux questions « comment vit-on au quotidien cette réalité ? Comment vit-on quand il faut se battre pour chaque activité de la vie courante ? », sont les objectifs de ce web documentaire.

 

Vivez la vie d’un réfugié syrien au Liban sur http://woubaaden.solidarites.org

La bande annonce : 

Web-documentaire "Wou ba'aden ?" - TEASER © SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

 

Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez contacter Paul Duke, Chargé de Communication Missions : pduke@solidarites.org

Pour en savoir plus sur les actions et missions de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL et pour aider les populations affectées par la crise syrienne : http://www.solidarites.org
Notre mission au Liban : http://www.solidarites.org/fr/nos-missions/liban

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Merci de rappeler que la Syrie n'est pas que chiffres et analyses géopolitiques et stratégiques pour la "coalition internationale"! 

Espérons que ce genre d'article ouvrira les yeux sur la réalité des choses, sur la souffrance des syriens et la stupidité humaine, sur cette génération qui ne connaîtra pas la Syrie d'avant.

Il y a 4 ans il y aurait été presque impossible de voir un réfugié syrien

Il y a 4 ans ces enfants avait accès à l'éducation gratuite y compris l'université 

Il y a 4 ans les syriens étaient fiers de leur pays et donnaient tout en recevant un Etranger en lui disant :" on veut rien, mais quand vous rentrez chez vous dites à quel point notre pays est beau"

Il y a 4 ans la Syrie était capable de recevoir des réfugiés irakiens et libanais, et l'état comme le peuple avait ouvert les bâtiments publics et privés pour recevoir un million et demi d'irakiens et 300 000 libanais qui avait fuit les frappes israéliennes.

Il y a 4 ans on se ventait de la liberté de culte et des droits des femmes en Syrie

 

10 millions de déplacés, dont 8 millions à l'intérieur de la Syrie, qui fuient la guerre et les islamistes vers les zones protégés encore par l'état, rien qu'à Lattaquié il y a un million et demi essentiellement du Nord ou Al Qaïda aidé par les petromonarchies et la Turquie d'Erdugon, détruit et tue au nom de la "démocratie" apparement...! 

 

En effet , Wou Ba'dein?!? Quand est ce que l'on va se réveiller pour trouver une solution au lieu de tenter de faire tomber le régime coûte que coûte? Jusqu'à quand la France et ses alliés vont négliges la souffrance des Syriens et tout faire pour que la violence continue et que la destruction perdure? 

Voici à quoi ressemblait la Syrie avant 2011: music, civilisation, culture et beauté 

 

http://youtu.be/A2nGE7x0H-8

 

Wou Baa'dein? و بعدين ؟